ãäÊÏì ÌãÇåíÑ ÇáäÇÏí ÇáÅÝÑíÞí

ãäÊÏì ÌãÇåíÑ ÇáäÇÏí ÇáÅÝÑíÞí (http://www.al-ifriki.com/forum/index.php)
-   ÇáÑÕÏ ÇáÇÚáÇãí (http://www.al-ifriki.com/forum/forumdisplay.php?f=23)
-   -   Revue de Presse du Club Africain (http://www.al-ifriki.com/forum/showthread.php?t=6509)

Habib Labiedh 03-13-2011 07:28 PM

Avant d’affronter Ezzamalek


Le CA ,cet après-midi, en amical contre le CSHL

http://www.letemps.com.tn/upload/p18...12-03-2011.jpg Finalement le match amical qui devait opposer le Club Africain à l’Etoile du Sahel à Sousse n’aura pas lieu. Les Clubistes ne chômeront pas pour autant puisqu’ils seront opposés au CSHL à Radès à huis-clos à partir de 15heures.
L’empoignade contre les Banlieusards du Sud ne manquera pas d’intérêts car elle permettra à Kaïs Yâaakoubi de se fixer davantage sur les prédispositions de tout le groupe à sa disposition et sur la tactique à adopter face aux Egyptiens d’Ezzamalek. Il faudrait tirer pleinement pofit de ce test car le Club Africain n’aurait peut-être pas la chance d’en effectuer un autre avant le match de samedi prochain en ligue des champions.
M.A.

Habib Labiedh 03-14-2011 07:59 PM

Club Africain

Faire peau neuve

Faire peau neuve c’est mettre en route une nouvelle politique. A commencer par celle financière

A l’instar du pays, le Club Africain a fait sa propre révolution. Attention tout de même : nous tenons à rappeler que le club de Bab Jedid n’en est pas, comme le pensent certains, à sa première expérience en matière d’élections. Déjà dans les années 1977-78, des élections avaient été organisées pour élire les présidents et les délégués de toutes les sections du club. Les votants étaient les joueurs seniors de toutes les disciplines collectives et individuelles. Bref, le Club Africain a franchi un palier et montré la voie.
Il ne doit pour autant pas dormir sur ses lauriers, surtout quand on sait que le club a connu une période de vaches maigres, une décennie durant, avant de renouer avec le titre national avec Abdelhak Ben Chikha en 2008.

Priorité aux finances


Un grand club c’est d’abord tout un budget respectable, pour ne pas dire un gros budget. Mais le constat aujourd’hui c’est que le CA est à la traîne par rapport aux autres grands.
Une mise à niveau financière s’impose pour rattraper le terrain perdu.
Comment s’y prendre. Le nouveau président clubiste a sans doute des idées, mais affirmons que ce n’est pas suffisant pour redresser la barre de bureau directeur élu du Club Africain. Va t-il faire appel aux mêmes bailleurs de fonds ? Une erreur, sans nul doute à ne pas commettre pour que le club bénéficie d’une bonne marge de manœuvre et de … liberté.
En effet, outre les sponsors habituels, on devrait penser à changer les textes de loi, totalement dépassés et en tout cas décalés, avec la nouvelle donne dans le pays.
Cela prendra du temps, soit, mais le moindre retour en arrière est interdit. Un club, une société anonyme ou à responsabilité limitée, c’est aujourd’hui le souhait de tous.
Le cap est franchissable, même à moyen terme. Multiplier les boutiques à travers la capitale et à l’intérieur de la République là où la densité des fans clubistes est une réalité, est une idée qui fait déjà son chemin.
Le club ne peut plus vivre aujourd’hui qu’avec la billetterie et les abonnements; ou l’affluence des supporters dépendant souvent des résultats de l’équipe.
Autre temps, autres mœurs et autres pratiques.

Habib Labiedh 03-15-2011 04:28 PM

Football - CSHL-CA : 2-2, en amical

Une défense à revoir


Avec deux buts face au CSHL, la défense clubiste devra revoir sa copie avant Ezzamalek
Profitant de cette longue trêve forcée qu’observe le championnat, le CA et le CSHL se sont affrontés en amical avant-hier, au stade de Radès. Le match a surtout servi aux deux entraîneurs pour faire tourner l’effectif.
Ainsi, Kaïs Yacoubi a pu voir à l’œuvre ses joueurs avant leur confrontation en Ligue des champions face au club égyptien d’Ezzamalek, prévue le dimanche à Radès. Du côté clubiste, on a enregistré l’absence de l’international Dhaouadi. De même pour le CSHL, qui a mis au repos Zitouni, Messeoudi, Cissé et Anis Ben Chouikha.
Au bout d’une rencontre qui n’a pas atteint un niveau appréciable, tant d’une part que de l’autre, les deux équipes ont fait match nul (2-2).
Les Clubistes, qui préparent leur rencontre africaine, ont affiché une réelle faiblesse défensive en encaissant deux buts. L’entraîneur devra rapidement revoir le compartiment défensif avant le jour «J» face à Ezzamalek.
Cependant, en dépit de l’absence de Dhaouadi, l’efficacité offensive était au rendez-vous avec deux buts marqués.

Du bon et du moins bon

Dès le coup d’envoi, le CSHL a profité d’une hésitation défensive de son adversaire pour ouvrir le score à la 5’ grâce à Mergueni. Le CA a trouvé beaucoup de problèmes pour mener ses manœuvres offensives, en raison de la lenteur des hommes de l’entrejeu.
A la 19’, Eziéchel y va de son petit but et égalise sur un centrage de Melliti.
A la reprise, les Clubistes s’approprient totalement le milieu de terrain grâce à l’incorporation de Aouadhi et de Hmam. Il a fallu un grand Jabbari (gardien titularité pour la première fois) pour que le CSHL évite le pire. Mais sur une contre-attaque rapide, Dridi, le jeune attaquant hammamlifois, profite d’une bévue défensive clubiste pour donner l’avantage aux siens (2-1) à la 76’.
Secoués, les Clubistes se ruent en attaque pour égaliser à la 90’+5 par Hmam qui a pris la place de Mouihbi.
Le CSHL a encore démontré qu’il possède un ensemble plaisant et appliqué.
Pour sa part, le CA a besoin des réglages nécessaires pour partir avec le maximum de chances face à Ezzamalek.

Formation des deux équipes
CA : S.Nefzi (A.Nefzi 45’), Ifa, Meriah (Akrimi 65’), K.Souissi (Zaïri 70’), Kechach (Gharzoul 69’), Mendumu (Hadria 70’), Ben Yahia, Melliti, Mouelhi (Hmam 70’), Ndouassel et Ndjodo (Aouadhi 46’).
CSHL : Jabbari (Abbès), Dhaouadi, M’hadebi, Bekri (Ben Kaâb), Harrane, Hammi (Kanzari), Djelassi, Jebali (Fouzaï), Karikari (Anderson), Mergheni et Dridi.

Auteur : Karray BRADAÏ

Habib Labiedh 03-15-2011 04:31 PM

Ligue des champions d'Afrique - Le Zamalek attendu mercredi à Tunis


TUNIS - Le Zamalek d'Egypte, adversaire du C.Africain en match aller comptant pour le 2e tour de la Ligue des champions d'Afrique de football, quittera la Syrie mercredi pour Tunis où il disputera la rencontre dimanche à Rades (15h30), rapporte mardi la presse cairote.
Lors de son stage en Syrie, le club égyptien a disputé un match amical face au club syrien Hatine. Face au C.Afrcain, il devra se passer des services de l'international Qatari Hussein Yasser Mouhammadi qui avait été écarté par l'entraineur de son équipe nationale du match amical Qatar-Russie, prévu le 29 mars, à cause de l'interruption du championnat égyptien.
La participation de Amrou Zaki est suspendue au feu vert de l'entraineur Houssem Hassan.
De leur côté, Mohamed Chafi, Ahmed Ghanem Soltane et Houssam Arafat devront se rendre directement du Caire à Tunis.
L'équipe égyptienne devrait affreter un avion pour le transport de ses supporters le jour du match avant le retour le même jour pour le Caire après le match.

Auteur :

Habib Labiedh 03-15-2011 04:32 PM


CA


Nul équitable face au CSHL (2-2)
Le Club Africain a fait match nul avant-hier dimanche devant le CSHL à Radès. Les « Rouge et Blanc » ont ouvert la marque par le biais d’Ezéchiel (19’) et égalisé dans les toutes dernières secondes de la rencontre grâce à Helmi Hmam (90’).
L’entraîneur clubiste Kaïs Yâaakoubi a aligné pour l’occasion la formation suivante: Sami Nefzi ( Adel Nefzi 45’), Bilel Iffa, Mehdi Meriah (S.Akrimi), Khaled Souissi (Khaled Zaïri 70’), A.Khechache (Mohamed Ali Gharzoul 60’), Alexix Mendomo (Nour Hadhria), Wissem Ben Yahia, Khaled Melliti, Youssef Mouihbi (Helmi Hmam 70’), E.Ndouassel, Ndjodo (Aouadhi 45’).


L’entraîneur clubiste devrait aligner d’entrée de jeu Ezéchiel qui confirme au fil des matches ses dons de buteur. Yâakoubi devra également revoir certaines choses au sein de sa défense. Cette dernière a cédé à deux reprises face au CSHL, un adversaire qui est loin de valoir Ezzamalek d’Egypte…
Ressaïssi suspendu
Kaïs Yâakoubi aura l’embarras du choix pour son prochain match en ligue des champions malgré la suspension du jeune Ressaïssi qui a récolté deux avertissements lors des deux confrontations à Kigali et à Radès face au représentant Rwandais. Pour le reste de l’effectif, aucune contrariété notable. Les joueurs se portent bien et sont tous prêts à ce défi face à Ezzamalek.
Le match contre Ezzamalek, dimanche à Radès
Finalement, la rencontre contre l’équipe égyptienne aura lieu dimanche prochain à Radès à partir de 15h30. La rencontre, initialement programmée pour le samedi 19 mars aura lieu 24 heures plus tard.
Ezzamalek à Tunis, le mercredi
L’adversaire du Club Africain sera à Tunis demain mercredi. Les Egyptiens qui comptent plus de six internationaux se donnent ainsi le temps de s’habituer à leur nouvel environnement et seront par conséquent un adversaire des plus coriaces.
Rythme allégé
Sur le plan physique, les Clubistes se portent bien et ils l’ont prouvé lors du match retour face aux Forces Armées du Rwanda. Kaïs Yâakoubi a accordé une journée de repos à ses joueurs, celle d’hier avant de reprendre le travail dès aujourd’hui. Vraisemblablement, il n’y aura pas de séances biquotidiennes. L’entraîneur clubiste se contentera d’une séance par jour. Il emmènera ses joueurs du côté de Hammamet à partir de vendredi, pour une mise au vert de deux jours.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-16-2011 02:54 PM

Dimanche à 15h30 — CA-Ezzamalek

Certitudes et interrogations


La ligne d’attaque clubiste est un atout. Qu’en est-il de la défense?

Après les Forces Armées du Rwanda, le Club Africain s’attaque dimanche au second tour éliminatoire de la Ligue des champions.
L’adversaire est d’un calibre différent. Ezzamalek, qui reste un grand d’Afrique en dépit d’une longue traversée du désert, tout comme le Club Africain d’ailleurs, tant sur le plan national que continental, est aujourd’hui une équipe remise sur pied puisqu’elle est le leader du championnat égyptien. C’est dire que la mission des Clubistes d’accéder au tour des poules ne sera pas chose aisée. Mission, certes, difficile, mais non impossible à réaliser. Tout dépendra de la faculté de réaction du groupe après une trêve qui n’en finit pas, du rythme dont l’équipe est à la recherche depuis le match face aux Rwandais et naturellement des choix tactiques du staff technique.

Khechache tient-il la corde?

Nous avons parlé de réaction des joueurs parce que le dernier match amical face au Club Sportif d’ Hammam-Lif a laissé les supporters sur leur faim. Nous avions l’impression que les joueurs n’étaient pas motivés bien qu’ils furent acculés. Ce qui incite à dire qu’un changement de mentalité est à opérer au plus vite, le rendez-vous face à Ezzamalek étant un test grandeur nature.
Nous en arrivons au rythme. Et là, le groupe devra y mettre du sien. Le match de dimanche ne devra ressembler en rien à celui contre les Rwandais. Cette fois, les Clubistes devront mettre le turbo. Cela est possible face à une équipe adverse qui a connu un arrêt en compétition égyptienne, révolution oblige. Il faudra donc de la volonté de la part des Clubistes pour se mettre à l’abri d’abord en cette première manche, réussir une marge sécurisante et aborder le match retour dans les meilleures conditions. Nous avons évoqué également les choix tactiques qui seront essentiels pour la réussite de l’ensemble. Aujourd’hui, l’équipe vit de certitudes et d’interrogations. La ligne d’attaque carbure comme le coach le souhaite et la confirmation vient du Tchadien Ezechiel qui marque but sur but. Le Club Africain semble avoir déniché son buteur fétiche. Ce sont là les certitudes de l’équipe. A propos d’interrogations, sachant que Ressaïssi est suspendu pour le match de dimanche, la question est de connaître son remplaçant. Lors du dernier test amical face au CSHL, Kaïs Yaâcoubi a essayé deux variantes au niveau de l’axe central. La première en associant Souissi et Khéchache qui revient d’une blessure, et la seconde en alignant Zaïri et Gharzoul. Autant dire que la paire Souissi-Khéchache tient la corde. Seconde interrogation : Kaïs Yaâcoubi pense-t-il jouer la prudence en optant pour un troisième pivot aux côtés de Ben Yahia et Alexis ? Tout porte à le croire et dans cette logique, Awadhi et Hmam seront en concurrence.
Face à ces hypothèses, le staff technique a l’embarras du choix pour aligner le onze idéal.

Auteur : Skander HADDAD
Ajouté le : 16-03-2011

Habib Labiedh 03-16-2011 02:56 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/ezi...15-03-2011.jpg
Ligue Africaine - CA


Contre Ezzamalek, Ezechiel d’entrée

Le Club Africain sait à quoi s’en tenir. Il sera opposé ce dimanche à Ezzamalek d’Egypte dans le cadre du deuxième tour de la ligue des champions. Un adversaire qui se porte bien puisqu’il occupe la première place du championnat égyptien avec de surcroît la meilleure défense et la meilleure attaque du pays. Actuellement en stage à Lattaquié, en Syrie, Ezzamalek a disposé lundi de Nadi Hettine, club de D1 syrienne sur le score de trois buts à zéro.


Des choses à revoir en défense.
Les Clubistes doivent revoir certaines choses en défense surtout que ce compartiment a manqué de stabilité lors des dernières journées. La défense clubiste a encaissé deux buts dimanche dernier face au CSHL. Certes, ce fut lors d’une rencontre amicale, mais il faut prendre au sérieux ce détail qui n’en est pas un. Et puis l’adversaire est un grand d’Afrique. Il saura profiter d’une éventuelle défaillance de l’arrière-garde clubiste. Pour éviter cela, il faudrait une concentration de tous les instants.
Le Club Africain sera appelé à faire la différence dès ce dimanche pour se mettre à l’abri et aborder le match retour en toute sérénité. Il lui faut éviter d’encaisser le moindre but et surtout en marquer le maximum. Un joueur sera appelé à concrétiser le travail d’approche de toute l’équipe. Il s’agit d’Ezéchiel qui a marqué lors de ses deux dernières apparitions. La première fois contre le représentant rwandais. La deuxième fois, c’était dimanche dernier face au CSHL à Radès. Ezéchiel sait qu’il est attendu par le large public clubiste et qu’il pourrait devenir la nouvelle coqueluche des supporters « Rouge et Blanc » qui attendent depuis quelque temps de pouvoir compter sur un vrai buteur. A lui de confirmer ce qu’il a prétendu juste après la fin du match face aux Forces Armées du Rwanda. Ce jour là, il avait dit : « la surface de réparation, ça me connait »…
Khéchache retrouve sa place.
Ressaïssi étant suspendu, Kaïs Yâakoubi aura à choisir entre Gharzoul et Khéchache pour le suppléer dans l’axe de la défense. Ce dernier a joué une heure de temps face au CSHL avant de céder sa place à Gharzoul. Le technicien clubiste se fera une plus grande idée sur les prédispositions des deux joueurs tout le long de cette semaine et surtout lors du match d’application de ce vendredi.

Ezzamalek, aujourd’hui à Tunis.
Les Egyptiens seront à Tunis dès aujourd’hui à 5 heures du matin. Ils étaient en Syrie pour un stage de préparation et rallieront la capitale tunisienne pour atterrir le matin tôt.

A Tunis.
La préparation du Club Africain se poursuivra entre le parc A et le stade de Radès. Kaïs Yâakoubi emmènera ses joueurs le jeudi et vendredi à Radès avant de les soumettre le samedi à une légère séance d’entraînement à Hammamet, lieu de leur retraite.

Billets disponibles dès demain.
Les supporters clubistes pourraient s’octroyer leur billet dès demain au parc A. les prix varieront entre 5 dinars (virage), 7 dinars (pelouse), 15 dinars (supérieur), 20 dinars (inférieur) et 60 dinars pour la tribune centrale.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-16-2011 03:24 PM

Ezzamalek attendu aujourd’hui

Ezzamalek d'Egypte, adversaire du C.Africain en match aller comptant pour le 2e tour de la Ligue des champions d'Afrique de football, quitte la Syrie aujourd’hui pour Tunis où il disputera la rencontre dimanche à Radès (15h30), rapporte la presse cairote.
Lors de son stage en Syrie, le club égyptien a disputé un match amical contre le club syrien Hatine. Face au C.Africain, il devra se passer des services de l'international qatari Hussein Yasser Mouhammadi qui avait été écarté par l'entraîneur de son équipe nationale du match amical Qatar-Russie, prévu le 29 mars, à cause de l'interruption du championnat égyptien.
La participation de Amrou Zaki est suspendue au feu vert de l'entraîneur Houssem Hassan.
De leur côté, Mohamed Chafi, Ahmed Ghanem Soltane et Houssam Arafat devront se rendre directement du Caire à Tunis.
L'équipe égyptienne devrait affréter un avion pour le transport de ses supporters le jour du match avant le retour le même jour pour le Caire après le match.

Habib Labiedh 03-16-2011 07:07 PM

LCA: Séance d'Entrainement du CAmardi 15 mars 2011

Habib Labiedh 03-17-2011 03:59 PM

Second tour préliminaire de la Ligue des champions – Dimanche à Radès (15h30 ) — CA-Ezzamalek

Fratricide et riche en symboles…

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/24837.jpg
Le Club Africain a mille raisons de vaincre et de convaincre

Après avoir disposé des Forces Patriotes du Rwanda, le Club Africain sera confronté à un adversaire d’un tout autre calibre, les Cairotes d’Ezzamalek. Une formation qui a entamé depuis quelques temps son opération redressement avec ce que cela comporte comme ambitions revues à la hausse et le besoin de briller sur la scène continentale. C’est dire que pour le représentant tunisien, affronter Ezzamalek en «préliminaire» constitue un test grandeur nature qui permettra d’apprécier définitivement la marge de progression de l’équipe et de situer sa valeur à l’échelle continentale. Certes, le souvenir d’une sortie par la petite porte comme constaté lors des éditions précédentes face à Enyimba et la JS Kabylie est encore vivace dans les esprits, mais nul doute que le CA a retenu la leçon de ses errements passés. Revanchard par rapport aux campagnes continentales précédentes ? Le CA l’est forcément. Cela dit, «un homme averti en vaut deux» et l’équipe s’est renforcée aussi bien en défense qu’en attaque, alors que des doublures de valeur sont venues garnir un banc qui pourrait jouer un rôle primordial en cours de compétition. Militer sur plusieurs tableaux demande beaucoup d’endurance et des solutions de rechange fiables (pour composer avec certaines absences ponctuelles), d’où l’impératif de disposer de «jokers» de métier qui puissent faire la différence à chaque fois qu'ils sont sollicités.

Meriah et Akremi en ballottage

Le staff technique a tiré plusieurs enseignements de la double confrontation face à l’APR. L’adversaire était certes modeste mais il n’a pas manqué de servir de révélateur au CA, mettant à nu quelques lacunes d’ordre défensif. Dans le même temps, le Tchadien Ezechiel a réussi son baptême de feu et sera vraisemblablement incontournable sur le front de l’attaque. Kaïs Yâacoubi ne s’est pas clairement prononcé mais il pourrait opter pour le trio Dhaouadi-Ezechiel-Mouihbi. Avec trois attaquants, la couverture et la récupération deviennent essentielles tant au niveau individuel que celui de la stratégie. Si l’attaque clubiste promet et incite à l’optimisme, des soucis de positionnement défensif ont été observés, que ce soit face aux Rwandais ou lors du test amical face aux banlieusards du CSHL. Qui épaulera Souissi dans l’axe (en l’absence de Rssaissi) ? Quid de Meriah ou de Akremi occupera le flanc gauche ? Kaïs Yâacoubi devra trancher en prenant en compte la rigueur et l'aptitude à épauler l'entrejeu et éventuellement l'attaque. De toute évidence, les solutions sont viables, et ce, en dépit du manque de compétitivité de Gharzoul et Zairi et du récent retour de blessure de Khechache. Toutefois, ce dernier tient la corde pour débuter la rencontre aux côtés de Souissi. Volet récupération et relance, on prendra les mêmes avec la paire Alexis-Ben Yahia au ratissage, le rôle du second cité pouvant évoluer selon la tournure que prendra la rencontre. Pour épauler tout ce beau monde, Melliti sera amené à servir le jeu et à se transformer en relais pour les deux ailiers et la pointe Ezechiel.

Shikibala, M.plus…


En l’absence de l’attaquant Amr Zaki, Ezzamalek comptera sur l’opportunisme de Shikibala et le métier de plusieurs «vétérans» pour défier le CA. Il est à rappeler que l’équipe égyptienne compte quelques internationaux dont le gardien remplaçant des champions d'Afrique en titre El Sayed et l'arrière gauche Fathallah, sans oublier des valeurs sûres, à l’instar de l'axial Hani Saïd et le milieu défensif Hassan Mustapha, ainsi que le jeune latéral Abdel Shafy et l'attaquant algérien Aoudia. Du beau monde qui ne manquera pas de tout mettre en œuvre pour bloquer un CA appelé à gagner par une marge sécurisante en prévision de la manche retour.

Habib Labiedh 03-17-2011 04:01 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/mou...16-03-2011.jpg
Ligue Africaine des Champions – CA - Mouihbi, Ezéchiel, Dhaouadi


La force de frappe des « Rouge et Blanc »

La double confrontation contre Ezzamalek en ligue des champions devrait conditionner l’avenir du Club Africain. C’est une compétition qui tient à cœur toute la famille clubiste et en particulier ses nouveaux responsables qui se retrouvent obligés de tout miser sur l’Afrique en espérant aller le plus loin possible. Etant distancés en championnat et éliminés de la coupe de Tunisie, les Clubistes n’ont guère le choix s’ils veulent donner un sens à chacune de leurs sorties…


Black-out partiel
Le Club Africain est l’association dont on a le plus parlé depuis que le championnat est à l’arrêt. La tenue d’une double assemblée générale le même jour, la première extraordinaire et la deuxième élective ainsi que l’élection d’un nouveau président y est pour quelque chose. Cette situation a amené Kaïs Yâakoubi à prôner la loi du silence aux joueurs qui n’ont plus le droit de déclarer quoi que ce soit à la presse sans l’aval des responsables. C’est une décision qui ne nous permet pas de faire convenablement notre travail mais que nous respectons. Si cela devait aider les joueurs à mieux se concentrer sur leur sujet et leur permettre de passer sans encombres le cap égyptien, nous ne pouvons qu’appuyer Yâakoubi dans sa démarche. Quoi qu’il en soit, nous en aurons la possibilité d’en parler aujourd’hui, tout juste après la séance d’entraînement de l’après-midi. Le technicien clubiste sera accompagné par trois joueurs de son choix. Et il est fort possible qu’aucun de ces trois joueurs ne soit celui que nous avions l’intention d’interviewer pour la présentation du match de dimanche.
Mise au vert de trois jours
Il est indéniable que les responsables clubistes accordent un intérêt particulier au match de dimanche face à Ezzamalek. Pour s’entourer de toutes les chances de succès, ils ont décidé de réunir les joueurs dès aujourd’hui. Trois jours de stage au lieu de deux.
Trio de feu
Le Club Africain comptera sur tous les joueurs pour s’imposer face à Ezzamalek, mais nous restons persuadés que trois joueurs sont capables de faire la différence. Il s’agit de Mouihbi, Ezéchiel et Dhaouadi. Ce dernier demeure le principal atout offensif du Club Africain. Ses courses folles et ses débordements devraient mettre en difficultés l’arrière-garde d’Ezzamalek. Ezéchiel sera également attendu et il devrait confirmer son talent de buteur dès ce dimanche. Une façon comme une autre pour mettre tout le monde d’accord sur son niveau. Quant à Mouihbi, il fut l’un des meilleurs face aux Forces Armées du Rwanda et il est appelé à récidiver ce dimanche. L’occasion est propice pour l’ex Marsois pour prouver qu’il demeure l’un des meilleurs à son poste.
Khéchache ou Gharzoul ?
C’est pratiquement la seule incertitude avant le duel face à Ezzamalek. Yâakoubi aura à choisir entre Khéchache et Gharzoul. Le premier fut aligné d’entrée de jeu lors du match amical disputé dimanche dernier face au CSHL. Le second l’a suppléé pour disputer les trente dernières minutes. L’un et l’autre n’ont pas beaucoup convaincu mais nous savons que lors d’un match amical, on ne se donne guère à fond pour éviter les blessures. Quoi qu’il en soit, Yâakoubi en saura plus aujourd’hui et demain, au terme du match d’application qui nous donnera une idée presque définitive sur la composition de l’équipe qui sera alignée ce dimanche à Radès.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-17-2011 04:03 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/mou...16-03-2011.jpg
Ligue Africaine des Champions – CA - Mouihbi, Ezéchiel, Dhaouadi


La force de frappe des « Rouge et Blanc »

La double confrontation contre Ezzamalek en ligue des champions devrait conditionner l’avenir du Club Africain. C’est une compétition qui tient à cœur toute la famille clubiste et en particulier ses nouveaux responsables qui se retrouvent obligés de tout miser sur l’Afrique en espérant aller le plus loin possible. Etant distancés en championnat et éliminés de la coupe de Tunisie, les Clubistes n’ont guère le choix s’ils veulent donner un sens à chacune de leurs sorties…


Black-out partiel
Le Club Africain est l’association dont on a le plus parlé depuis que le championnat est à l’arrêt. La tenue d’une double assemblée générale le même jour, la première extraordinaire et la deuxième élective ainsi que l’élection d’un nouveau président y est pour quelque chose. Cette situation a amené Kaïs Yâakoubi à prôner la loi du silence aux joueurs qui n’ont plus le droit de déclarer quoi que ce soit à la presse sans l’aval des responsables. C’est une décision qui ne nous permet pas de faire convenablement notre travail mais que nous respectons. Si cela devait aider les joueurs à mieux se concentrer sur leur sujet et leur permettre de passer sans encombres le cap égyptien, nous ne pouvons qu’appuyer Yâakoubi dans sa démarche. Quoi qu’il en soit, nous en aurons la possibilité d’en parler aujourd’hui, tout juste après la séance d’entraînement de l’après-midi. Le technicien clubiste sera accompagné par trois joueurs de son choix. Et il est fort possible qu’aucun de ces trois joueurs ne soit celui que nous avions l’intention d’interviewer pour la présentation du match de dimanche.
Mise au vert de trois jours
Il est indéniable que les responsables clubistes accordent un intérêt particulier au match de dimanche face à Ezzamalek. Pour s’entourer de toutes les chances de succès, ils ont décidé de réunir les joueurs dès aujourd’hui. Trois jours de stage au lieu de deux.
Trio de feu
Le Club Africain comptera sur tous les joueurs pour s’imposer face à Ezzamalek, mais nous restons persuadés que trois joueurs sont capables de faire la différence. Il s’agit de Mouihbi, Ezéchiel et Dhaouadi. Ce dernier demeure le principal atout offensif du Club Africain. Ses courses folles et ses débordements devraient mettre en difficultés l’arrière-garde d’Ezzamalek. Ezéchiel sera également attendu et il devrait confirmer son talent de buteur dès ce dimanche. Une façon comme une autre pour mettre tout le monde d’accord sur son niveau. Quant à Mouihbi, il fut l’un des meilleurs face aux Forces Armées du Rwanda et il est appelé à récidiver ce dimanche. L’occasion est propice pour l’ex Marsois pour prouver qu’il demeure l’un des meilleurs à son poste.
Khéchache ou Gharzoul ?
C’est pratiquement la seule incertitude avant le duel face à Ezzamalek. Yâakoubi aura à choisir entre Khéchache et Gharzoul. Le premier fut aligné d’entrée de jeu lors du match amical disputé dimanche dernier face au CSHL. Le second l’a suppléé pour disputer les trente dernières minutes. L’un et l’autre n’ont pas beaucoup convaincu mais nous savons que lors d’un match amical, on ne se donne guère à fond pour éviter les blessures. Quoi qu’il en soit, Yâakoubi en saura plus aujourd’hui et demain, au terme du match d’application qui nous donnera une idée presque définitive sur la composition de l’équipe qui sera alignée ce dimanche à Radès.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-18-2011 02:51 AM



Foot: Joueurs convoqués pour le match CA - Zamalek
vendredi 18 mars
2011
Gardiens

Sami Nefzi - Adel Nefzi


Défenseurs

Khaled Souissi - Mohamed Ali Gharzoul

Mehdi Meriah - Khaled Zairi - Seif Akremi


Bilal Iffa – Abdelkader Kechache

Milieux

Wissem Ben Yahia - Helmi Hmem

Khaled Melliti - Karim Aouadhi

Alexis Mendomo - Nour hadria


Attaquants

Youssef Mouihbi

Zouhaier Dhaouadi - Aymen Soltani


Edouard Ndjodo - Ézéchiel Ndouassel

Habib Labiedh 03-18-2011 04:15 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/khcheche17-03-2011.jpg
Ligue africaine des champions - CA


Succès financier garanti
Le Club Africain sera opposé à un grand club qui retrouve sa place en Egypte et qui cherchera de retrouver son rang sur le plan continental après une longue traversée du désert. Le succès sportif n’est pas garanti car le pronostic est interdit et tout est possible au terme de cette double confrontation entre les deux formations. Pour ce qui est du succès financier, le trésorier clubiste doit certainement se frotter les mains.

Et pour cause puisque les 42 mille billets devraient partir comme des petits pains. On s’attend à un match à guichets fermés et c’est tant mieux pour les caisses du club. Rappelons que les billets sont en vente depuis hier. Outre cette rentrée d’argent, le Club Africain profitera également de 100 mille dinars après avoir accordé le droit de retransmission de la rencontre de ce dimanche à Nessma TV et Dream. Autre rentrée d’argent attendue, celle de la publicité qui sera certainement à la mesure de l’évènement. Le plus important pour le Club Africain, c’est que le succès soit double…
Point de presse aujourd’hui de Kaïs Yâakoubi
Le Club Africain affute ses armes du côté de Radès avec au programme de ce vendredi une séance d’entraînement qui sera suivie d’une conférence de presse. Cette réunion avec les journalistes, initialement programmée à Radès, se tiendra finalement au parc Mounir Kbaïli à partir de 17h30. Comme prévu, le technicien clubiste sera accompagné par trois joueurs.
Khéchache et Ezéchiel d’entrée
Comme nous l’avons annoncé tout le long de cette semaine, Kaïs Yâakoubi devrai aligner Abdelkader Khéchache dans l’axe de la défense aux côtés de Khaled Souissi. En pointe, ça sera une première d’Ezéchiel. Pour le reste, aucun changement notable, avec Iffa et Meriah en tan que latéraux, Aouadhi, Ben Yahia et Alexis seront en milieu de terrain alors que Mouihbi et Dhaouadi s’occuperont des flancs droit et gauche. Quant à la cage clubiste, elle sera gardée par Sami Nefzi.
Séances de visionnage
Le staff technique du Club Africain peut se targuer de connaître son adversaire du jour ayant eu la possibilité de le voir à l’œuvre plus d’une fois après avoir visionné plusieurs de ses sorties et en particuliers, les deux dernières en ligue des champions. Kaïs Yâakoubi devrait bien choisir et opter pour un schéma tactique qui permettrait aux joueurs clubistes de contrer leur adversaire de dimanche.
Tous des «stadiers»
C’est l’appel de tous les clubistes lancé sur Facebook. On entend réussir cette rencontre sur tous les plans, sportif et organisationnel. Le but, c’est d’éviter toutes sortes de dérapages et contrer ceux qui auraient l’intention de gâcher la fête clubiste. C’est pour cela qu’on exige de tous les présents une vigilance de tous les instants et une communion sans faille pour réussir ce double objectif.
Soirée Gala animée par Hani Chaker et Lotfi Bouchnak
L’ambassade d’Egypte en Tunisie organise en collaboration avec le Club Africain une soirée gala avec deux vedettes de la chanson arabe Hani Chaker et Lotfi Bouchnak au palais des sports d’El Menzah après-demain Samedi 19 Mars 2011 à 20H00. Cette soirée est dédiée par le peuple Egyptien au peuple Tunisien pour saluer la Révolution dans les deux pays frères. Les revenus de ce spectacle seront reversés aux familles des martyrs de la révolution Tunisiennes. Pourvu que les deux formations confirment le jour du match cette symbiose entre les deux peuples.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-19-2011 01:09 PM

Ligue des champions – Demain à Radès (15h30) CA - Zamalek

Chasser le signe indien

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25009.jpg

Croire en sa bonne étoile et rebondir sur la scène continentale...


Lors des éditions précédentes de la Ligue des champions, on a parlé de ré-apprentissage continentale pour le CA. Puis avec les éliminations récurrentes aux portes de la phase de poule, on a évoqué le manque d'expérience du groupe, la malchance, le signe indien, voire un syndrome "Champions League". C'est dire qu'actuellement, tout est mis en œuvre pour ne pas répéter les mêmes erreurs, retenir les leçons et prendre sa revanche sur un destin "continental" capricieux. A cet effet, les dernières répétitions en prévision du choc face au Zamalek ont laissé entrevoir des signes plus qu'encourageants. Les joueurs se dépensent sans compter, l'ambiance est sereine et le groupe se porte comme un charme. Du point de vue composition du onze rentrant, si l'ossature est connue de tous, un poste reste à pourvoir, celui du troisième milieu. Qui de Aouadhi ou Melliti complétera la ligne médiane aux côtés de Ben Yahia et Alexis? Le relayeur Melliti a plus de mordant offensif alors que le porteur d'eau Aouadhi est plus utile au quadrillage. En écran axial qui se respecte, Aouadhi a constitué à plusieurs reprises le complément idéal d' Alexis. Sera-t-il pour autant préféré à Melliti? Tout dépendra du rôle dévolu à Ben Yahia et de son aptitude à servir le jeu tout en revenant systématiquement au charbon en situation de repli.

Orientation de jeu en 4-2-3-1

Le technicien clubiste , Kaïs Yâacoubi, ne cache pas sa préférence pour le 4-2-3-1, orientation tactique à même de favoriser plus de densité dans le jeu. Le Tchadien Ezechiel évoluerait ainsi en électron libre sur le front de l'attaque, alors qu'en soutien, Ben Yahia tentera d'écarter le jeu vers les animateurs de couloir, Dhaouadi et Mouihbi, tout en combinant avec Alexis et Aouadhi (voire Melliti). Pour le staff technique, tout dépendra de l'animation du jeu clubiste et de l'aptitude des joueurs à priver l'adversaire de ballon et à le surprendre en variant le jeu. Surtout ne pas négliger les balles arrêtées, les centres en course et les renversements rapides, le onze Clubiste semble prêt pour appliquer avec succès ce qui est demandé.

Rigueur...

Face à un Zamalek composé d'un fort contingent d'internationaux, l'application défensive, la bonne négociation des duels et beaucoup de vélocité sont nécessaires pour ne pas se faire surprendre. De l'entente du duo Khéchache-Souissi dépendra la sérénité défensif clubiste. Idem sur les flancs avec un Meriah appelé à veiller sur l'ailier droit cairote comme le lait sur le feu. Sur le côte opposé, les montées de Bilel Ifa, son aptitude à dédoubler et à apporter le surnombre, peuvent valoir leur pesant d'or, comme observé face à l'APR.

Un public en or

De tout temps les supporters clubistes ont consitué la force de frappe du CA, l'élément qui permet au CA de se surpasser et d'aller au-delà des limites. Vu l'engouement que suscite ce match, l'on s'attend à une affluence des grands jours avec des gradins garnis, tout acquis à la cause des "Rouge et Blanc". Mieux, l'on s'attend à ce que la rencontre se joue à guichets fermés vu que les 42.000 billets mis en circulation se vendent comme des petits pains. La trésorerie clubiste peut se frotter les mains.

Habib Labiedh 03-19-2011 01:12 PM

CA - Point de presse de Kaïs Yaâkoubi:


«Nous voulons faire un beau cadeau au nouveau bureau directeur»

http://www.letemps.com.tn/upload/p23...19-03-2011.jpg

Le technicien clubiste a tenu un point de presse en prévision du match de demain qui opposera son équipe à Ezzamalek d’Egypte. Ce fut une occasion pour kaïs Yâakoubi de revenir sur beaucoup de choses et il la commencé par cette restriction qui interdit aux joueurs de se livrer aux journalistes. Le premier responsable technique des « Rouge et Blanc » s’explique: « Dorénavant, les joueurs n’auront plus la possibilité d’accorder des interviews à n’importe quelle occasion.
Ils seront présents lors du point de presse d’avant match et disponibles tout juste après le match. Pour le reste, ils devront se concentrer sur leur match et sur leurs entraînements. C’est une décision prise pour les protéger. J’estime que le Club Africain est hyper médiatisé et cela détourne la concentration des joueurs ».
En ce qui concerne le match de demain, l’adversaire et la préparation du Club Africain pour ce sommet, l’entraîneur clubiste l’a fait en ces termes: « on en a déjà parlé en long et en large, et je pense que tout le monde sait que notre problème majeur, c’est le manque de rythme. Seulement deux matches officiels en un peu plus de deux mois, j’estime que c’est peu. On a disputé plus d’un match amical, mais il est clair que rien ne peut remplacer la compétition officielle. La motivation pourrait pousser les joueurs à se donner à fond. On a fait notre boulot sur le plan mental. Les joueurs savent ce qui les attend et sont conscients de l’importance de cette double confrontation contre les Egyptiens d’Ezzamalek. Une qualification devrait leur permettre de poursuivre l’aventure en ligue des champions et pourquoi pas, lutter au moins pour une deuxième place en championnat sachant que mathématiquement, tout reste possible. Quoi qu’il en soit, les joueurs sont décontractés et c’est tant mieux car dans ce genre de situation, ce sont les joueurs qui paient les pots cassés. Ils seront face à une équipe que nous avons pu visionner et découvrir sa façon d’évoluer. Les joueurs peuvent faire le plus beau des cadeaux au nouveau bureau directeur. C’est un match clé à tous les niveaux. Le Club Africain s’est rénové: un nouveau bureau, de nouveaux rêves et la plus belle manière de bâtir sur du solide serait de passer ce cap égyptien ».
Pour ce qui est de son adversaire de demain, Yâakoubi n’en fait pas una foudre de guerre: « Ecoutez, les similitudes entre les deux formations sont nombreuses. Manque de rythme, Révolution et puis championnat à l’arrêt. A part cela, j’ai eu la possibilité de visionner cette formation qui affectionne le contre et éprouve toutes les difficultés du monde pour prendre le jeu à son compte. On sait à quoi s’en tenir et le plus important pour nous sera de ne pas encaisser de buts à Radès. Au risque de vous étonner, j’irai jusqu’à dire qu’un nul blanc est bon à prendre car je suis persuadé que la qualification se jouera sur deux matches et on attendra la rencontre retour pour connaître l’équipe qui se qualifiera au prochain tour. »
Autre volet abordé par l’entraîneur clubiste, celui de la défense qui encaisse des buts faciles. Pour Yâakoubi, c’est un problème de communication: « je pense que le problème de la défense ne dépend pas de quatre joueurs mais de toute l’équipe. J’estime que le problème majeur sur ce plan est le manque de communication puisque les joueurs se sont retrouvés sans interlocuteurs au cours de ces derniers temps. J’ai pris la peine de les écouter et de discuter avec eux. Nous étions conscients du fait que le problème en défense n’est pas nouveau. Je pense que cela est du à plusieurs facteurs parmi lesquels je citerais les suspensions, les blessures et la méforme de certains joueurs. Nous n’avons pas pu aligner la même paire en défense cinq matches de suite, et puis, je peux compter sur cinq centraux et il faut les motiver pour ne pas les perdre de vue ».
Dernier sujet abordé, celui d’Ezéchiel et Kaïs Yâaakoubi en pense le plus grand bien: « C’est un talent pur et un joueur qui joue avec les deux pieds. En outre, il est fort athlétiquement sans oublier ses talents de passeur. Il n’est pas égoïste et peut faire beaucoup mieux. Malheureusement, actuellement, il n’est pas à 100%. Je terminerai en rappelant que le fait de jouer le match aller à Tunis importe peu. L’essentiel est de ne pas encaisser de buts à Tunis ».
Notons que les joueurs convoqués pour ce sommet de la ligue des champions sont les suivants:
Sami Nefzi, Adel Nefzi, Khaled Souissi, Mohamed Ali Gharzoul, Mehdi Meriah, Khaled Zaïri, Seïf Akrimi, Bilel Iffa, Abdelkader Khéchache, Wissem Ben Yahia, Helmi Hmam, Khaled Melliti, Karim Aouadi, Alexis Mendomo, Nour Hadhria Youssef Mouihbi, Zouhaïr Dhaouadi, Aymen Soltani, Edouard Njodo, Ezéchiel Ndouassel.
Recueillis par Mourad AYARI

salihovitch 03-20-2011 12:46 PM

Point de presse de Kaïs Yaâcoubi
«Je n’ai pas peur d’Ezzamalek»


http://www.letemps.com.tn/upload/p23...19-03-2011.jpg


L’entraîneur clubiste est optimiste et confiant

Le Club Africain est décidé à confirmer son succès du dernier tour face à l’AP Rwanda en accueillant cet après-midi le prestigieux club égyptien Ezzamalek à Radès.
Comment le onze clubiste va-t-il aborder le match aller de ces seizièmes de finale de la Ligue des champions?
C’est là le sujet de cette conférence de presse tenue avant-hier au Parc A par Kaïs Yaâcoubi.
Face aux nombreux journalistes, le coach «rouge et blanc» s’est montré serein et confiant, répondant avec philosophie mais sans détour aux questions des mass média.
«Nous avons exploité la trêve à bon escient en disputant des matches amicaux. Pour deux rencontres officielles seulement contre l’AP Rrwanda en Ligue des champions. Nous devons faire avec ce déficit.
Le mental et la détermination peuvent nous aider à compenser.
Il ne nous reste plus que le Ligue des champions. Il était important de récupérer Ifa Messaâdi. Quant à Messaâdi, il n’est pas encore prêt», a souligné Kaïs Yaâcoubi.

«Un 0-0 final ne m’inquiéterait pas»

Le coach a évidement regretté l’absence de rencontres officielles, les seules susceptibles de motiver les joueurs et les rendre compétitifs. Mais, pour lui, l’essentiel est de réaliser un résultat sécurisant en prévision du match retour au Caire où tout peut se passer. «Un éventuel nul blanc ne serait pas du tout catastrophique, je suis persuadé que le coup est parfaitement jouable au Caire. Attention, cela ne veut pas dire que nous ne nous imposerons pas à Radès. Il faut être vigilant en défense, gagner les duels et surtout dominer l’entrejeu, qui sera à la base de notre succès. J’ai à ma disposition des joueurs supermotivés.
L’adversaire, je ne veux pas trop en parler mais je suppose qu’il a les mêmes problèmes que nous. Ce que je peux par contre affirmer, c’est que l’équipe égyptienne marque toujours en déplacement mais qu’elle trouve beaucoup de difficultés à domicile. Notre but est d’éviter d’encaisser à Radès», a encore ajouté le coach clubiste qui a mis en exergue les qualités de Ezechiel : «Ce joueur est puissant, vif et a le sens du but. Et, grâce à sa technique, c’est aussi un redoutable passeur. Il nous apporte d’ores et déjà beaucoup».
Kaïs Yaâcoubi conclut au sujet de sa défense. «Notre axe central a connu des problèmes à cause des changements fréquents. Nous sommes conscients de ce problème et nous y travaillons avec optimisme, prudence et réalisme». Voilà les mots d’ordre de Yaâcoubi.

Habib Labiedh 03-20-2011 02:19 PM

Ligue des champions — Seizièmes de finale aller — Cet après-midi à Radès (15h30): CA-Ezzamalek

Test grandeur nature

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25059.jpg

Une rude épreuve pour les Clubistes qui devront savoir prendre option

Le Club Africain fait partie des clubs chanceux, ceux qui auront le moins chômé durant cette trêve forcée.
Les Clubistes ont disputé pas mal de rencontres amicales avant de croiser le fer avec les Rwandais des Forces Armées. Et d’un. Alors que le championnat national n’a pas encore repris ses droits, la bande à Yaâcoubi aura le privilège de disputer une double confrontation face à Ezzamalek. Un test grandeur nature. Si la qualification face aux Rwandais fut acquise en grande pompe, surtout après le match nul à Kigali (2-2) et le net quatre à zéro de Radès, l’on est en droit de demander plus aux Clubistes. Le cadre est certes différent et l’adversaire de taille, Ezzamalek étant leader de son championnat, une situation que l’équipe cairote n’a pas vécu depuis de longues saisons, les Clubistes savent par conséquent à quoi s’attendre.
Le coach, Kaïs Yaâcoubi, est conscient de la difficulté de la tâche. Mais attention, avec ses joueurs, il devra surmonter la pression.

Prudence mesurée

La qualification se jouera sur deux matches et le meilleur scénario serait de voir le Club Africain prendre option dès cet après-midi. Cela pourrait être possible partant du fait que le latéral droit Ahmed Ghanem est plutôt un arrière volant.
Dans ce cas, Dhaouadi pourrait être la clé de la réussite clubiste. Et on sait que quand Zouheïr est en forme, les défenses tremblent. C’est ce qu’on espère tout à l’heure.
Tout dépendra aussi du rôle des demis, au niveau de la récupération et de la relance. Yaâcoubi prône une certaine prudence. Il n’a pas peut-être tort. Mais en football, il faut provoquer la chance. Dans ce cas, Yaâcoubi a fait ses choix.
Il va sacrifier Melliti au profit de Awadhi. L’entraîneur clubiste sait que Ben Yahia aime et peut surtout pousser devant. Tout comme Mouihbi sur son flanc droit. Pas de problème donc au niveau de l’animation offensive. Reste la défense. Ifa a été l’auteur d’une prestation honnête face aux Rwandais. Espérons qu’il la rééditera cet après-midi. Sur le côté gauche, Yaâcoubi a tranché.
Ce sera Meriah. Mais ce dernier ne devra pas avoir tendance à s’égarer devant, au point d’oublier son rôle défensif. Nous en arrivons maintenant à l’axe central. Le jeune Ressaïsi suspendu, c’est sans doute un mal pour un bien, sachant qu’il manque d’expérience. Nous verrons donc à l’œuvre l’ancien duo axial constitué de Souissi et Khéchache.
Quand on connaît la valeur des attaquants adverses, en l’occurrence Mahmoud Abderrazek (Chikabala) et l’ex-Sétifien Aouaïdia, qui revient à la compétition après une blessure, on se dit qu’il en est mieux ainsi. Dans cette logique, les Clubistes savent ce qu’ils ont à faire. Et avant de penser à la manche retour au Caire, il faudra être au rendez-vous cet après-midi.


Formation probable

S.NEFZI

IFA

MERIAH

KHECHACHE

SOUISSI

BEN YAHIA

ALEXIS

AOUADHI

MOUIHBI

DHAOUADI

EZECHIEL


CA :10 ans après


95e match africain du CA depuis 1990. Les Clubistes reçoivent le célèbre club cairote pour la 3e fois après 1997 et 2001. Le CA a toujours gagné à Tunis et perdu au Caire.
C’est la 10e visite du Ezzamalek en Tunisie depuis 1984 (3 fois face à l’EST/3 contre le CA, 2 à Sousse (ESS) et 2 à Sfax (CSS). Les Egyptiens ont gagné 1 seule fois à Tunis, c’était en 2005 face à l’EST (2-1).
Y. SAYHI


Auteur : Skander HADDAD

Habib Labiedh 03-20-2011 02:22 PM

Ligue des champions — Seizièmes de finale aller — Cet après-midi à Radès (15h30): CA-Ezzamalek

Zouhaïer Dhaouadi: «Un nouvel état d'esprit

L'international tunisien parle d'un Club Africain qui a vaincu ses démons.

Le manque de compétitivité constitue-t-il un handicap en prévision du choc face à Ezzamalek ?
Atteindre notre rythme de croisière est étroitement lié à la succession des matchs. Mais en dépit de la trêve forcée, le CA s'entraîne de manière assidue depuis quelque temps déjà, et l'arrêt de la compétition a été mise à profit pour corriger ce qui doit l'être, insuffler un sang neuf dans le groupe et globalement revoir notre plan de jeu. Le staff technique a mis sur pied un programme de travail varié et exhaustif depuis le début de l'année. Les entraînements ont englobé plusieurs volets, principalement le côté physique avec ce que cela comporte comme résistance, endurance et renforcement musculaire. Quelques joueurs revenant de blessure ont même profité de l'arrêt du championnat pour recouvrer leurs sensations physiques, alors que d’autres jeunes ont été progressivement intégrés dans le groupe. Par ailleurs, nous autres internationaux du CA avons pleinement profité de l'expédition du Chan pour rester compétitifs en prévision de nos engagements avec notre club.

A titre personnel, Dhaouadi a été plébiscité lors du Chan 2011...
Tout le groupe de la sélection tunisienne est monté en puissance en cours de compétition. Affronter des adversaires valeureux à l'instar de l'Algérie et du Congo ne peut que vous bonifier. Nos automatismes se sont améliorés alors que notre rigueur défensive et une meilleure approche offensive nous ont conduit sur le toit du continent. Ce titre est annonciateur de notre retour sur la scène continentale.

Nous avons noté un CA pimpant face à l'AP Rwanda lors du tour précédent...
Sur le plan physique, nous ne sommes pas en retard. Bien au contraire, nos séances d'entraînement obéissent à des impératifs précis en vue d'être fin prêts une fois sollicités. Le groupe se porte comme un charme, et puis, l'arrêt de la compétition et les péripéties de la révolution tunisienne ont renforcé la cohésion du groupe, l’état d’esprit, la solidarité et l’entente mutuelle entre compétiteurs, ce qui ne peut que rejaillir positivement sur l'équipe. En football, pour atteindre ses objectifs, il n’y a pas de recette miracle. Il y a bien entendu le degré de préparation mais surtout l’osmose et l’alchimie qui caractérisent l'équipe. Voilà nos atouts actuels pour briller face à Ezzamalek.

Le CA est tout de même appelé à redorer son blason sur la scène continentale...
Tout à fait. Nous avons peiné à atteindre la phase des poules lors des dernières campagnes de Ligue des champions. Nous en gardons un souvenir amer. Nous devons coûte que coûte nous racheter et jouer sur notre vraie valeur. Se montrer exigeant envers soi-même, fouler la pelouse du stade de Radès avec un mental de gagneur, rester solidaires 90' durant et même au- delà, nous nous y sommes préparés. La victoire ne nous échappera pas! Vous avez remarqué que la fraîcheur a fait la différence face à l'APR, avec un onze clubiste qui n'a pas laissé entrevoir de signes d'essoufflement...C' est tout de même révélateur du bien- fondé du travail entrepris jusque-là et nous tâcherons de reproduire le même scénario face aux Cairotes.

Face à Ezzamalek, vous serez surtout amenés à prendre le taureau par les cornes...
Les quelques matchs amicaux effectués récemment nous ont permis de roder notre jeu et revoir notre positionnement sur le terrain. La récupération, la relance, l'option collective pour un jeu fluide et léché; tout cela a été minutieusement répété à l’entraînement, ce qui ne peut que se répercuter positivement sur notre style de jeu. La force du groupe ne réside pas dans la valeur intrinsèque des joueurs uniquement mais surtout dans la maturité tactique, l’équilibre au niveau des trois lignes de jeu, une bonne lecture du jeu de l’adversaire et le changement de rythme en cours de match. Vous savez, nous disposons d’un groupe chevronné, rompu au haut niveau et capable de se battre à armes égales avec un grand d'Afrique tel que l'équipe cairote de Ezzamalek. A l'instar du CA, Ezzamalek veut aller jusqu’au bout...C'est un prétendant classique dont les joueurs cadres sont connus de tous. Je pense que l'adversaire ne se confinera nullement en défense et ne refusera pas le jeu. A nous d'exploiter les espaces et de nous montrer opportunistes. Nous avons notre petite idée sur les moyens de piéger les Egyptiens et de gagner par une marge sécurisante.

Auteur : K.KHOUINI
Ajouté le : 20-03-2011

Habib Labiedh 03-20-2011 02:24 PM

http://www.letemps.com.tn/images/tit_2.gifLigue des champions CA - Ezzamalek


Pour une avance confortable

http://www.letemps.com.tn/upload/p17...19-03-2011.jpg Le Club Africain jouera cet après-midi son premier match difficile depuis l’avènement de Jamel Atrous à la tête du club. L’adversaire d’aujourd’hui n’a rien à voir avec le dernier rival clubiste en ligue des champions. Face à Ezzamalek, ça sera un duel entre deux ex puissances du football africain et arabe. Une confrontation épique entre deux formations qui auraient aimé se retrouver à un stade beaucoup plus avancé de cette ligue des champions et qui entendent retrouver leur rang sur le double échiquier, arabe et africain.
Il va sans dire que l’élimination de cette compétition ruinerait les espoirs clubistes, ceux de sauver une saison catastrophiquement entamée à cause d’une gestion approximative et une main mise d’un Belhassen Trabelsi clubiste omnipotent mais qui n’a fait que nuire à son soi-disant club préféré… Se retrouver hors-circuit contrarierait les plans du nouveau président qui ne peut guère se baser sur une défaite pour rebâtir la citadelle clubiste.

Se surpasser…
L’handicap majeur du Club Africain sera le manque de rythme. Les joueurs ont disputé seulement deux matches officiels en un peu plus de deux mois de trêve forcée. Ce manque de compétition pourrait rejaillir négativement sur le rendement de toute l’équipe mais il leur sera possible de passer outre ce détail en se surpassant et en réalisant que la qualification est possible face à un adversaire qui a connu pratiquement les mêmes mésaventures et pratiquement pour les mêmes raisons. Le président d’Ezzamalek a démissionné avant de revenir sur sa décision à cause d’une crise financière qui a secoué le club Egyptien. Ce dernier était, lui aussi, contraint au chômage forcé à cause d’un soulèvement populaire avec les résultats que l’on connait. En somme, deux club qui n’ont pas trop joué au football depuis quelque temps déjà.

Eviter d’encaisser
Lors du point de presse de vendredi, Kaïs Yâakoubi a insisté sur un point des plus importants, celui de ne pas encaisser de but lors du match aller. Le technicien clubiste est convaincu que la qualification se jouerait sur deux matches. Pour cela, il lui faudrait une concentration de tous les instants sur la totalité des deux rencontres. Ceci étant, nous restons persuadés que les « Rouge et Blanc » sont capables de frapper fort lors de cette première manche. Tout dépendra de la forme du jour de Dhaouadi, Mouihbi et Ezéchiel. Ce dernier devrait confirmer son talent de buteur et conforter le choix des ses employeurs, celui de l’avoir recruté.

Se resserrer les coudes en défense
Pour ne pas encaisser de buts, c’est toute l’équipe qui doit fonctionner comme un seul homme. Certes, les quatre éléments qui seront alignés devant Sami Nefzi, le premier défenseur devrait être le premier attaquant clubiste, à savoir Ezéchiel. Pour ce qui est de l’arrière-garde, elle sera légèrement changée avec l’incorporation de Khéchache dans l’axe aux côtés de Souissi. Pour le reste, aucun changement notable, hormis la titularisation d’Ezéchiel qui sera, pour la première fois depuis qu’il est clubiste, aligné d’entrée.
Sami Nefzi, Bilel Iffa, Mehdi Meriah, Abdelkader Khechache, Khaled Souissi, Karim Aouadhi, Mendomo Alexis, Wissem Ben Yahia, Youssef Mouihbi, Zouhaïr Dhaouadi, Ezéchiel.
Mourad AYARI

Zouhaïr Dhaouadi : «Pas de round d’observation…»
Le Temps: d’abord une question qui vous concerne. Est-ce que vous avez pleinement récupéré et puis vous verra t-on évoluer à droite comme vous l’avez fait lors du CHAN ?
Zouhaïr Dhaouadi: Je vais bien et je m’entraîne normalement depuis une semaine avec le groupe. Sinon, évoluer à droite ou à gauche, pour moi, c’est pareil. Mon rendement est le même.
Que savez-vous de votre adversaire d’aujourd’hui ?
C’est une bonne équipe mais qui ne nous est pas supérieure. Elle a des points faibles que nous connaissons et nous essayerons d’en profiter. Notre but lors de ce match aller sera de faire la différence à Radès.
Assistera t-on à un match dominé par des calculs et une prudence excessive des deux côtés ?
Je ne pense pas. Je suis sûr qu’il n’y aura pas de round d’observation et les deux formations ou du moins en ce qui nous concerne. Nous entrerons dans le vif du sujet dès les premières minutes de la rencontre.
Vous serez confrontés à Ezzamalek d’Egypte, un adversaire qui force le respect…
Je ne vous le fais pas dire. Ce duel est prématuré entre deux formations qui ont le même objectif, celui d’aller le plus loin en cette ligue des champions.
Le Club Africain a éprouvé les pires difficultés face aux grands d’Afrique lors de ses dernières participations continentales. Qu’en sera-t-il aujourd’hui ?
Le contexte sera différent car notre ambition est encore plus grande et parce que nous avons retenu la leçon. Nous savons ce qui nous attend.
Ezzamalek affectionne le contre. Ceci ne vous préoccupe pas ?
On ne se préoccupe pas de l’adversaire. Ce qui nous intéresse, c’est notre rendement collectif. Il nous faut être en forme le jour du match…
Le stade de Radès sera apparemment plein comme un œuf. Est-ce une bonne chose surtout pour les jeunes qui ne sont pas habitués à évoluer devant 55 mille spectateurs ?
Cela ne posera pas problème car nous formons un bloc et les joueurs cadres sauront atténuer la pression chez les joueurs qui ne sont pas habitués à ce genre de situation. Et puis, il se voit offrir l’occasion d’offrir un beau cadeau à notre nouveau directeur. Ça sera possible si chaque joueur donnait le meilleur de lui-même.
Recueillis par Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-21-2011 04:36 PM

Le jeu et les joueurs

Encore la défense, toujours la défense…

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25138.jpg

Volume de jeu consistant, une attaque qui pète le feu mais, malheureusement, une défense qui prend encore l’eau

Encore un match officiel pour le CA et encore deux buts encaissés, une moyenne inquiétante pour une équipe qui veut aller loin en Ligue des champions. Heureusement ce 4e but marqué de Bilel Ifa, qui peut peser très lourd dans la balance finale. En faveur du Club Africain bien sûr !

Rassurant ou plutôt inquiétant ce 4-2 !

On va dire que la victoire est très positive compte tenu de la qualité et du calibre de l’adversaire, un grand d’Afrique. Peut-être que si le score était resté à 3-2, le retour aurait été fort compliqué.
Egalement rassurant quand on voit le volume du jeu exprimé par un CA qui a imposé son football à une équipe d’Ezzamalek fébrile en défense et presque entièrement dépendante de Chikabala. Un volume de jeu qui ne s’est pas exprimé sur le même rythme, nous le concédons, mais on a bien vu que les équipiers de Ben Yahia ont mieux quadrillé le terrain, et se sont montrés entreprenants et plus dangereux dans les seize mètres adverses. En jouant la carte Aouadhi, Yaâcoubi a tenté de blinder son milieu. Aucun espace concédé à Chikabala, qui n’a été efficace que sur balles arrêtées.
Malgré un Dhaouadi dans un petit jour, l’attaque «rouge et blanc» a semé la pagaille dans la défense d’Ezzamalek. Mais une remarque, une question : pourquoi cette prestation en dents de scie ? Le CA commence très fort la première et la seconde mi-temps en marquant trois des quatre buts, mais au bout de 20’, l’équipe craque et laisse Ezzamalek revenir. Le CA aurait même pu tuer le match dès la première mi-temps, mais faute de métier et faute surtout d’intelligence en défense, les Clubistes se mettent dans de beaux draps.
Pourquoi les mêmes erreurs à chaque match ? Pourquoi se faire mal quand l’attaque carbure bien ? Deux semaines avant le match retour, Kaïs Yaâcoubi doit trouver une solution à la fragilité de la défense. Car, contrairement à ce qu’on peut croire, le match retour ne sera pas plus difficile.
Il y aura un Ezzamalek sous pression qui va être contraint de se découvrir et quand on connaît les potentialités de l’attaque clubiste…

Défense

Avec six buts encaissés de part et d’autre, les deux défenses n’ont pas de quoi être fières. Placement, duels, maîtrise des gardiens et qualité de la couverture,on n’a pas reconnu les deux équipes. Du côté clubiste, Adel Nefzi a paru hésitant et peu lucide, au même titre que l’axe Souissi-Kechache. Ifa a alterné le bon et le moins bon avec le mérite de marquer un but salvateur. Mais comment expliquer alors cette incapacité de bien se placer sur les balles arrêtées ? Il y a un problème de défense au CA et il y a intérêt à ce qu’il soit réglé au retour. Concernant Ezzamalek, on n’hésitera pas à affirmer que sa défense est franchement…honteuse .

Milieu

C’était la zone la plus active dans le match avec une véritable bataille pour contrôler les opérations. Alexis, omniprésent sur toutes les parcelles du terrain, Ben Yahia extraordinaire avec sa facilité de contrôle et d’orientation du jeu et Aouadhi athlétique, le milieu de terrain clubiste a été meilleur sur les deux tiers du match que celui d’Ezzamalek. La lourdeur de Hassen Mustapha et de Mohamed Brahim et la recherche systématique de Chikabala ont bien aidé le CA. Chaque équipe a essayé de bien posséder la balle mais en fait, la copie n’a pas été très bonne tout au long de la rencontre.

Attaque

Au CA, Dhaouadi n’était aussi inspiré que d’habitude. Il avait du mal à accélérer et à déborder, il a fallu un bon Mouihbi pour compenser la méforme de Dhaouadi, il est vrai placé à droite. Ezechiel ? C’est un joueur qui peut résoudre beaucoup de problèmes d’efficacité au CA. Il l’a confirmé. Bravo.


Auteur : Rafik EL HERGUEM

Habib Labiedh 03-22-2011 03:12 PM

Kaïs Yaâcoubi

«Content de notre réaction»

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25213.jpg

Pour son deuxième match disputé à Tunis en Ligue des champions, le CA a réussi à marquer 4 buts.
Moisson très intéressante pour une équipe qui avait du mal à s’exprimer en attaque. Cette fois, c’est Ezzamalek qui en a payé les frais.
En revanche, l’équipe de Yaâcoubi encaisse deux buts dans cette première manche.
L’entraîneur clubiste revient longuement sur la prestation des siens et analyse ce qui a bien fonctionné et ce qui l’a été moins. Pour lui, la réaction de ses joueurs à 3-2 est excellente, mais la défense lui pose problème. Interview.

Victoire 4-2 face à Ezzamalek, alors satisfait ?
C’est toujours bon de gagner, quel que soit le score. Nous avons marqué 4 buts face à un grand d’Afrique et ça, c’est très positif. L’objectif, avant ce match aller, est atteint. Sauf que le fait d’encaisser deux buts à domicile nous gâche un peu le plaisir.
Tout reste à faire au Caire pour la qualification au prochain tour.

A chaque fois que vous prenez l’avantage sur Ezzamelek, vous fléchissez d’un seul coup pour encaisser deux buts. Avez-vous une explication?
Je crois que le 2e but encaissé est bête. On aurait pu l’éviter si la défense avait mieux fait son travail. Le CA a étouffé Ezzamalek en début de la 1ère et de la 2e mi-temps, avec un rythme élevé qui a poussé Ezzamalek à reculer et à commettre des erreurs. Nous étions meilleurs que l’adversaire sur tous les aspects du jeu. Malheureusement, nous encaissons deux buts sur balles arrêtées. Suite à quoi, Ezzamalek revient dans le match et trouve les ressources morales pour revenir.

A 3-2, le CA était prenable et aurait pu risquer le pire…
C’était le moment le plus difficile de la partie. A 3 buts , les Egytiens ont bénéficié d’un cadeau qui leur a permis de retrouver confiance et de jouer plus libérés. Ils ont même obtenu l’occasion d’égaliser, ce qui aurait été difficile à surmonter. Je suis hyper content pour le but de Ifa. Il nous laisse sur une note positive.

«Corriger le placement de la défense»

Vous pensez que le 4e but de Ifa vous donne un avantage pour la qualification?
Absolument, je suis très content de la réaction de mes joueurs à un moment délicat de la partie. Ils ont bien réagi et je crois que ce but va nous donner des ailes pour le match retour.

Encore une fois, la défense craque et ne rassure pas. Deux buts encaissés sur deux balles arrêtées. Qu’est-ce qui ne va pas?
Je ne trouve pas d’explication à cela. Dommage que les erreurs défensives escamotent notre énorme volume de jeu créé. Le problème, c’est que les défenseurs n’ont pas réussi à se placer et à marquer les joueurs d’Ezzamalek. Parfois, on regarde l’adversaire et on oublie le ballon, et vice versa. Pourtant, nous avons énormément travaillé cela dans les entraînements, je pense que c’est dû également à un problème de concentration.

Ezzamalek a-t-il les moyens d’être menaçant au retour?
Même s’il a encaissé 4 buts, Ezzamalek reste une équipe solide, capable du meilleur. Mais bien qu’expérimentés, ils sont prenables. Leur attaque demeure toutefois redoutable. Au Caire, ça va être complètement différent. Ezzamalek va se porter en attaque et va laisser des espaces.
C’est à nous d’en profiter. Je suis persuadé que le CA est capable de remettre ça au match retour.

Habib Labiedh 03-22-2011 03:16 PM

Ligue des Champions - CA - Ezzamalek (4-2)


Le renouveau clubiste !

http://www.letemps.com.tn/upload/p17...21-03-2011.jpg Le Club Africain s’est fait peur face à Ezzamalek. Il s’est imposé sur le score de quatre buts à deux. Il aurait pu l’emporter sur un score plus large et encaisser moins, mais le football est ainsi fait. Les Clubistes ont affiché pour l’occasion une belle tenue athlétique et beaucoup de force de caractère car ce qui s’est passé au cours du match aurait pu leur jouer un bien mauvais tour.

De la personnalité à en revendre
A trois buts à un et alors que les Clubistes dominaient les débats, un premier, puis un deuxième et un troisième supporters firent leur apparition sur la pelouse du stade de Radès. Le Camerounais Alioum arrêta le match pendant sept bonnes minutes, un arrêt qui fit du tort aux protégés de Yâakoubi puisque tout juste après la reprise, les Egyptiens réduisirent la marque à trois buts à deux. Deux choses à retenir après le deuxième but zamalkaoui, la réaction clubiste qui fut positive. Les coéquipiers de Dhaouadi se ressaisirent pour faire pression sur les Egyptiens et marquer un quatrième but grâce à Bilel Iffa (85’). La deuxième chose à retenir, c’est cette réaction de l’entraîneur égyptien qui, en répondant aux questions d’un journaliste de son pays, a dit que les conditions n’étaient pas réunies pour jouer au football et que la pagaille a régné tout au long de la rencontre. Jusque là rien de bien particulier et il est libre de dire ce qu’il veut. Il aurait toutefois mieux fait de se taire quand il nous a conseillé de garder Ben Ali pour pouvoir jouer au football dans de bonnes conditions. Une déclaration qui ne l’honore et nous n’en dirons pas plus. On lui rappellera seulement que le match s’est déroulé dans de bonnes conditions et que cette cassure fut plutôt profitable à son équipe. Le reste n’est que du bavardage stérile…
Deux mi-temps et un même scénario.
Le Club Africain a marqué au début de chaque mi-temps. La première fois, il n’a pas su en profiter puisque les joueurs clubistes auraient pu tuer le match tout de suite après cette première réalisation. Ils firent mieux lors de la seconde période puisque tout juste après le but de Mouihbi, Aouadhi se chargea de transformer imparablement un penalty provoqué par l’ex Marsois.
Manque de concentration
Kaïs Yâakoubi et son adjoint Lotfi Rouissi ont tous deux reconnu les difficultés actuelles enregistrées en défense. Face à Ezzamalek, les deux buts encaissés le furent sur balles arrêtées. Le premier sur un coup-franc direct de Mahmoud Abdel Razek (Chikabala) alors que le deuxième est venu suite à un corner et après une passivité déconcertante de toute la défense clubiste. Beaucoup de travail attend le staff technique du Club Africain. Autre volet qui préoccupe un peu, celui du dernier homme. Les deux Nefzi n’ont presque jamais convaincu. Avant-hier c’était Adel Nefzi qui fut trop brouillon et indécis dans ses interventions, surtout sur les balles aériennes. Sur les deux buts, il a des choses à se rapprocher. D’abord sur le mur, composé seulement de trois joueurs et ensuite sur le corner et la balle qui atterrit du côté du deuxième poteau suite à un corner à l’intérieur des six mètres alors qu’il était statique sur sa ligne de fond. Pour ne pas être trop sévère avec Adel Nefzi, on n’oubliera pas de mentionner qu’il effaça deux buts des plus évidents. Certains diront dans ce cas qu’il n’a fait que son boulot de gardien et qu’il est là pour ça…
Ezéchiel confirme
L’avant-centre clubiste est entrain de confirmer ses qualités de buteur en marquant à chacune de ses apparitions. Il pourrait devenir monsieur un but par match et ça serait une bonne chose et pour le club et pour le joueur. D’ailleurs, que pourrait-on demander de plus à un attaquant, si ce n’est marquer des buts.
Mourad AYARI

Kaïs Yacoubi : «Un manque de concentration qui aurait pu nous coûter cher»
C’est ce que nous ont déclaré Kaïs Yâakoubi, Lotfi Rouissi et le président Jamel Atrous.
Le premier affirme que: « ce n’est là qu’un premier match, une deuxième manche nous attend en Egypte. Les balles arrêtées nous joué un bien mauvais tour et nous sommes conscients de cette lacune. C’est un manque de concentration qui aurait pu coûter cher. A trois buts à deux j’ai eu un peu peur car les joueurs auraient pu baisser les bras. Fort heureusement, le quatrième but est venu au bon moment et j’estime qu’il sera important dans le décompte final. L’envahissement du terrain n’a pas pénalisé l’équipe égyptienne mais le Club Africain qui aurait pu ne pas avoir assez de ressources pour marquer le quatrième but ».
De son côté Lotfi Rouissi affirme que: « le Club Africain a disputé un bon match. On encaisse des buts sur des balles arrêtées et fort heureusement, on compense en marquant beaucoup de buts. Le résultat est bon mais sachez que nous serons en Egypte pour en marquer d’autres ».
Quant au président Jamel Atrous, il a surtout précisé que: « ceux qui ont envahi la pelouse ne sont pas de vrais supporters clubistes, sinon, ils se seraient abstenus de faire ce qu’ils ont fait. Ils n’aiment pas le Club Africain. Pour ce qui est du match, je pense que le résultat final est bon à prendre.
Recueillis par M. A.

Le public clubiste a joué avec le feu
J’ai du mal à imaginer ce qui aurait pu arriver si un quatrième supporter avait imité les trois premiers. Un cinquième l’aurait certainement suivi et le flux aurait certainement augmenté jusqu’à devenir incontrôlable. Ce qui s’est passé au cours du match aurait pu dégénérer et n’eut été la célérité des forces de l’ordre et la présence des « stadiers », l’aventure du Club Africain en ligue des champions aurait connu un coup d’arrêt brutal et une fin prématurée. Tout en sachant que les dirigeants misent beaucoup sur cette compétition pour sauver la saison en cours et bâtir le Club Africain de demain. Trois petits énergumènes auraient pu conditionner l’avenir d’une association qui fait tout son possible pour se remettre à flot. Jamel Atrous a fait le tour du stade pour calmer ses supporters et ce n’est certainement pas la meilleure des façons pour l’aider dans son entreprise. On n’oubliera pas de dire bravo aux forces de l’ordre qui ont fait correctement leur boulot.
Pour ce qui est de la reprise de la compétition, il est prématuré d’en parler surtout après ce qui s’est passé à la sortie du match de l’Olympique de Béja dans le cadre de la coupe de la CAF et lors des deux rencontres du championnat de volley-ball arrêtées par les arbitres après les évènements survenus sur les gradins.
M.A.

Habib Labiedh 03-23-2011 01:22 AM

Foot: CA 4-2 Zamalek (match aller CLA)dimanche 20 mars 2011

Formation Clubiste
Adel Nefzi, Bilel Iffa, Abdelkader Khechech, Khaled Souissi, Mehdi Meriah (Seifeddine Akrimi 44'), Wissem Ben Yahya©, Alexis Enam Mendomo, Karim Aouadh (Aymen Soltani 81'), Zouhaier Dhaouadi (Khaled Melliti 86'), Youssef Mouihbi et Ezechiel Ndouassel.



Habib Labiedh 03-23-2011 12:54 PM

Le CA face à un dilemme

Le compromis est-il possible?

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25275.jpg
Le match retour face à Ezzamalek aura lieu le 2 avril. Souissi, Ben Yahia et Dhaouadi ne pourraient-ils pas être ménagés par le staff technique national?

Club Africain-Ezzamalek, c’est désormais du passé. Les Clubistes ont gagné par deux buts d’écart et c’est important. Maintenant, il va falloir préparer le second rendez-vous dans les meilleures conditions. Mais il y a problème, aussitôt de retour au Caire, les responsables d’Ezzamalek ont avisé leurs homologues clubistes de la date du match retour. Ce sera le 2 avril à 18h00 (HT). Dilemme donc, puisque trois joueurs du CA seront en stage aujourd’hui avec la sélection nationale et pas des moindres, à savoir Wissem Ben Yahia, Khaled Souissi et Zouhaïer Dhaouadi, pour préparer le match amical face à Oman à Mascate le 29 mars, sachant aussi que le retour de la délégation tunisienne est prévu le 30 mars. Comment réagiront Kaïs Yaâcoubi et Lotfi Rouissi face à cette situation, face à l’intransigeance du staff technique de la sélection nationale?
Contacté à ce propos, Nizar Khanfir a confié : «Les 25 et 29 mars sont des dates Fifa et l’équipe de Tunisie aurait pu disputer deux rencontres amicales. Mais nous n’en disputerons qu’une seule face à Oman le 29 mars. D’ailleurs, et pour confirmer mes dires, les clubs européens libéreront les internationaux tunisiens pour ce rendez-vous. La priorité est à la sélection nationale et nous ne comptons accorder aucune dérogation».

Seul l’OB…


A vrai dire, ce n’est pas uniquement le Club Africain qui est dans l’embarras. L’Espérance Sportive de Tunis et l’Etoile Sportive du Sahel le sont également. Les deux clubs devraient disputer leur match retour face à ASPAC du Bénin et Ashanti Gold du Ghana à la même date ou au plus tard à un jour d’intervalle. Seul l’Olympique de Béja n’est pas concerné, puisqu’il ne dispose d’aucun international dans ses rangs.
Sincèrement, la situation est toutefois plus délicate pour le Club Africain qui devra aller chercher sa qualification au Caire, que pour l’Espérance et l’Etoile qui ont déjà mis un pied au prochain tour de leurs épreuves respectives. L’entraîneur clubiste devrait pouvoir disposer de tout son effectif pour préparer le match face à Ezzamalek et il se trouve confronté à un gros problème. Quand on connaît les difficultés défensives du CA, on imagine un peu le désarroi du staff technique. Egalement sur le plan offensif, avec des Clubistes qui essaieront de marquer au Caire.
Les absences de Souissi, Ben Yahia et Dhaouadi durant cette période de préparation ne vont pas servir le club.
On pouvait se passer des internationaux de Bab Jedid…


Auteur : Skander

Habib Labiedh 03-23-2011 12:58 PM

La FTF officiellement saisie

Le CA a officiellement saisi la FTF pour dispenser ses internationaux du voyage d’Oman. Ceci sachant que la délégation de l’équipe nationale tunisienne sera de retour le 29 mars du Sultanat et que le CA s’envolera le lendemain très tôt pour Le Caire, ce qui, il faut bien l’avouer, risque d’être très contraignant pour les internationaux clubistes.
S.A.

Habib Labiedh 03-23-2011 01:04 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/kchech22-03-2011.jpg



Le match retour contre Ezzamalek, le 1er Avril

Le match retour contre Ezzamalek aura lieu au Caire le 1er avril. Concernant cette rencontre, Kaïs Yâakoubi pourrait récupérer Mehdi Ressaïssi qui a purgé une suspension d’une semaine après avoir totalisé deux avertissements lors des deux rencontres, aller et retour, contre les Forces Armées du Rwanda. Reste à savoir si l’entraîneur clubiste est prêt à changer encore une fois la composition de sa défense, surtout dans l’axe d’autant plus que Abdelkader Khéchache fut l’un des meilleurs malgré les deux buts encaissés.



Hier la reprise
Les joueurs ont repris les entraînements hier. Evidemment, en l’absence d’une compétition locale, ils se contenteront de s’entrainer durement avec peut-être une ou deux rencontres amicales avant le déplacement au Caire. Ça serait une bonne chose pour toute l’équipe surtout pour le compartiment défensif qui préoccupe un peu le staff technique.

Les Egyptiens, les éternels mauvais perdants
Quand on perd un match sur un score aussi large, c’est que l’on doit avoir des choses à se reprocher. Les Egyptiens furent battus dimanche dernier à la régulière par un Club Africain des grands jours. Les quatre buts ne souffrent d’aucune contestation et même le penalty provoqué par Mouihbi et qui fut imparablement transformé par Aouadhi est des plus évidents. Côté égyptien, on s’est, comme d’habitude, rabattu sur l’extra-sportif pour expliquer cette débâcle. On en veut à l’arbitre de la rencontre, le Camerounais Alioum, que l’on considère comme un des responsables de cette défaite, mais également et surtout on prétend que les conditions n’étaient pas réunies pour jouer au football. Une déclaration bizarre surtout quand on sait que l’interruption de sept minutes après l’apparition de trois supporters sur la pelouse de Radès fut plutôt préjudiciable au Club Africain qui dominait les débats et qui a vu son élan s’arrêter net. On est peut-être en train de préparer le terrain pour un match retour difficile et au cours duquel les dérapages ne manqueront pas. Les responsables clubistes sont prévenus et le match retour contre Ezzamalek d’Egypte ne sera pas certainement une sinécure.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-23-2011 01:10 PM

Ligue africaine des Champions – CA - Après la défaite essuyée face au Club Africain - Jalel Ibrahim (président d’Ezzamalek)

“Plus que triste, je suis consterné par le revers de Radès


Houssam Hassen: « L’arbitre et l’envahissement du terrain, à l’origine de l’échec » -

Houssam Hassen est très probablement l’un des rares sinon l’unique Egyptien qui n’a décelé aucun mérite dans la large victoire du Club Africain. Fidèle à sa réputation de personnage prétentieux et peu enclin à faire valoir le sens de l’objectivité, il n’a pas hésité à recourir à de faux prétextes pour atténuer l’impacte sur le public zamalkaoui de la raclée subie par les siens face à Dhaouadi et ses camarades.

Sans le moindre gène il évoqua la « partialité » de l’arbitre camerounais auquel il reproche notamment d’avoir accordé aux clubistes un penalty imaginaire (sic). L’entrée sur le terrain de deux supporters clubistes a fait le reste. Houssam Hassen considère qu’elle eut pour effet de déconcentrer ses joueurs dans des moments délicats du match. En somme le club Africain a tout simplement usurpé sa victoire Club africain laisse-t-il insinuer et qui pourrait finalement l’empêcher de le faire sachant que le ridicule ne tue point.
A l’antipode de son entraîneur, le président d’Ezzamalek Jalel Ibrahim n’a eu rien à redire après le revers essuyé au stade de Radés que de s’en déclarer profondément triste « je n’en reviens pas toujours. C’est que je n’arrive pas à m’expliquer toutes ces erreurs naïves de la défense qui nous ont coûté d’encaisser autant de buts. Et dire que la note aurait pu être encore plus lourde sans les sauvetages de notre gardien. »
La qualification est dans nos cordes
Le président zamalkaoui a souligné qu’il entend se réunir demain avec l’équipe, après son retour d’Arabie Saoudite où elle venait de livrer un match amical contre Nadi Abha dans le cadre du jubilé de son joueur Mohammed Abou Arrad « nous allons ensemble tirer les enseignements qui s’imposent de cette défaite et je suis confiant quant à la capacité du cadre technique d’apporter les rectificatifs nécessaires en prévision du match retour. Je garde grand espoir de voir les nôtres redresser la barre et se qualifier au prochain tour de l’épreuve. Une victoire sur le score de (2-0) qui nous qualifierait est en effet dans nos cordes »
Ameur KERKENNI

Habib Labiedh 03-24-2011 03:06 PM

CA

Que d’absences !

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25337.jpg
Pas moins de huit joueurs ont manqué à l’appel à la reprise. Ils sont retenus en sélections nationales

La reprise s’est effectuée en douceur au Club Africain. Et pour cause… Au lendemain du match face à Ezzamalek et après un jour de repos (lundi), l’effectif n’était pas au complet. Pas moins de huit joueurs manquaient à l’appel, hier.
Souissi, Dhaouadi et Ben Yahia ont rallié les rangs de la sélection nationale. A ce propos, Sami Trabelsi est catégorique. Il n’autorisera pas le trio clubiste à sauter le match amical face à Oman à Mascate le 29 mars. L’administration du CA a d’ailleurs reçu hier un fax de la FTF avançant l’intérêt national. Kaïs Yaâcoubi a acquiescé même s’il n’était pas totalement convaincu de l’alibi du sélectionneur national. Toutefois, les trois joueurs en question seront soumis à un régime spécial, parole de Sami Trabelsi et rallieront en principe le Caire à partir de Mascate.
Puis il y a Ifa, Ressaïsi, le portier Khayati et Akremi qui sont retenus avec Ammar Souayah en sélection olympique, pour disputer samedi le match aller des éliminatoires des Jeux olympiques de Londres 2012 face au Malawi. Sans oublier Ezechiel, convoqué également en équipe nationale du Tchad, son pays devant affronter le Botswana dimanche pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012.

Meriah : trois jours de repos

Et ce n’est pas tout. Le latéral gauche, Mehdi Meriah, qui a dû être remplacé par Akremi juste avant la mi-temps face à Ezzamalek, se plaint de douleurs. Il souffre d’une pubalgie. Son cas n’est certes pas grave mais il devra observera un repos de trois jours.

Messaâdi bientôt de retour

L’attaquant clubiste effectue des tours de piste en ce moment. Touché au ménisque, Hamza Messaâdi ne réintégrera cependant l’effectif qu’à partir de la semaine prochaine. Il sautera au grand dam de Ammar Souayah, le sélectionneur national olympique, le match face au Malawi. Rappelons que Messaâdi est le buteur patenté des olympiques.

Départ jeudi au Caire

La délégation clubiste s’envolera jeudi 31 mars à destination de la capitale égyptienne. Le match retour face à Ezzamalek est prévu samedi 2 avril à 18h00. Le retour de l’équipe à Tunis s’effectuera juste après le match.

Face à l’OB samedi


Privé de ses internationaux, le CA donnera la réplique en amical samedi à 15h00 au Parc Mounir Kebaïli à l’Olympique de Béja. Ce sera l’occasion pour les deux entraîneurs d’effectuer une revue d’effectif.

Auteur : Skander HADDAD

Habib Labiedh 03-24-2011 03:08 PM

Pour préparer les Coupes africaines OB- CA, dimanche prochain à Béja
L'Olympique de Béja et le Club Africain disputeront un match amical, dimanche 27 mars au stade Kemiti de Béja, dans le cadre de la préparation des matches retour des deux clubs en coupes africaines, a annoncé l'O.Béja, mardi sur son site internet.




L'équipe béjaouase, rappelle-t-on, avait battu vendredi dernier à domicile, la formation marocaine de Difaa Al Jadida (2-0) pour le compte des 1/16e de finale aller de la coupe de la CAF et le club Africain s'est imposé dimanche à Radès, face au Zamalek d'Egypte (4-2), en ligue des champions d'Afrique (1/16e de finale aller également). Les matches retour auront lieu dans quinze jours au Maroc et en Egypte.

Habib Labiedh 03-25-2011 04:49 PM

Ezzamalek-CA — On en parle déjà

Il n’y a pas que le ballon…

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25406.jpg

L’attaque mais aussi une certaine attitude font que certains ont tendance à tirer la couverture vers eux

La date du 2 avril sera cruciale dans la vie du Club Africain. Du résultat du match retour face à Ezzamalek dépendra le parcours de l’équipe en Ligue des champions.
L’équipe de Bab Jedid est-elle en passe de chasser le signe indien qui la poursuit dans cette compétition continentale ? Faut-il rappeler que depuis l’année du sacre en 1991-1992, le Club Africain n’est jamais parvenu à atteindre la phase des poules ! Tout le monde se souvient de la dernière élimination la saison écoulée face à la JSKabylie. Aujourd’hui, le club court derrière un exploit et, au vu de ce que l’équipe a démontré jusque-là, l’objectif est parfaitement réalisable. A vrai dire, il ne reste plus aux Clubistes qui ont raté leur saison sur le plan local (championnat et Coupe de Tunisie après l’élimination face à l’ESS) que cette Ligue des champions. Après le titre de l’Unaf remporté de haute lutte le 23 décembre 2010 à Alger face au Mouloudia, le Club Africain pourrait sauver sa saison en décrochant son billet au tour des groupes de la Ligue des champions. Ce sera une grosse consolation. Mais que d’embûches à surmonter au passage.

Garder les pieds sur terre

A ce propos, les difficultés à résoudre ne concernent pas seulement les volets technique et tactique.
Kaïs Yaâcoubi est conscient de la situation : «Au Caire,les joueurs devront être en pleine possession de leurs moyens. Le match sera important. Aujourd’hui, je suis confronté au problème suivant: certains joueurs se prennent pour des stars et il va falloir qu’ils remettent les pieds sur terre. Rien n’est encore joué et ce match retour sera difficile à négocier».
L’entraîneur clubiste insiste sur le fait qu’il a du pain sur la planche. Remettre de l’ordre dans certaines têtes n’est pas chose aisée.
Et puis, il y a aussi le cas Ezechiel. Monsieur un but par match se plaint quelquefois d’une passe qui n’arrive pas au bon moment ou qu’on ne daigne pas lui offrir.
«Les joueurs doivent comprendre que le collectif prime sur toute autre considération et que le jeu individuel ne sert à rien», reprend le coach.

Aller chercher Ezzamalek

Comment les Clubistes comptent-ils aborder cette seconde manche ? La réponse fuse de la bouche du coach: «Nous devons intimider l’adversaire, prouver que nous sommes les meilleurs».
Il serait «suicidaire» que l’équipe se cantonne derrière la ligne médiane et compte sur les contres. Au contraire, Mouihbi, Dhaouadi et Ezechiel ont les moyens de planter un but à Ezzamalek. Et même plus. D’après Kaïs Yaâcoubi, l’équipe qui sera alignée au Caire ne variera pas beaucoup de celle du match aller.
Mais il est peut-être trop tôt d’en parler. L’important aujourd’hui c’est que certains joueurs mettent leur ego de côté et pensent uniquement au club et à la qualification.

Habib Labiedh 03-25-2011 04:51 PM

Différend entre le staff technique de l’EN et le Club Africain:

Chaque partie a ses raisons
La convocation des joueurs du Club Africain pour le stage de l’équipe nationale appelée à disputer un match amical contre Oman à Mascate a fait réagir les responsables clubistes. Ces derniers sont prêts à obliger leurs joueurs à rester à Tunis et déserter les rangs de l’équipe nationale.


Nous avons approché Sami Trabelsi et Lotfi Rouissi pour connaître la position des uns et des autres. Pour l’entraîneur national, il n’est pas question de faire du favoritisme.
Sa préoccupation majeure est certainement celle de ne pas créer un antécédent. Côté clubiste, les temps sont serrés et il est impossible de préparer un match aussi important face à un adversaire aussi valeureux dans de pareilles conditions. Les explications des deux parties tiennent la route et il faudrait que l’une ou l’autre fasse des concessions pour le bien du football tunisien.
M.A

Habib Labiedh 03-25-2011 04:52 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/Lot...24-03-2011.jpg
Lotfi Rouissi


«On ne prépare pas un match entre deux avions» Pour Lotfi Rouissi, la question est toute simple et ne demande pas une grande réflexion. Pour l’entraîneur adjoint des « Rouge et Blanc », Sami Trabelsi peut faire un petit geste envers le Club Africain. Une exception dictée par les engagements des clubistes qui sont loin d’avoir assuré leur qualification pour le prochain tour de la ligue des champions: « Notre requête est des plus logiques. Comment voulez-vous que l’on prépare un match aussi important sans trois joueurs cadres.


Ils seront appelés à rentrer d’Oman le jeudi alors que nous devons quitter le pays le même jour pour le Caire, avec au programme le match retour face à Ezzamalek quarante-huit heures plus tard. De surcroît, la date du test à Oman ne coïncide pas avec une date FIFA. Je pense que Sami Trabelsi se doit de faire un geste avec le Club Africain qui est lion d’avoir assuré sa qualification au prochain tour de la ligue des champions. Aujourd’hui c’est le Club Africain, lors des prochains tours, ça sera peut-être une autre équipe. L’entraîneur national sait qu’il nous sera impossible de préparer notre match sur le plan tactique sans trois titulaires. En récupérant ces trois joueurs le jour de notre départ, nous ne pourrons faire quoi que ce soit à tous les niveaux. Je sais que Kaïs Yâakoubi et Sami Trabelsi ont eu une longue conversation et ils trouveront certainement une solution à ce problème. Je sais qu’on doit s’entraider ».
Le staff technique du Club Africain, à travers l’adjoint Lotfi Rouissi, lance la balle dans le camp de staff technique du onze national. Sami Trabelsi aura à se décider sur une question qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d’encre.
Recueillis par M.A

Habib Labiedh 03-25-2011 04:53 PM

CA-OB, samedi au Parc A

Le Club Africain se déplacera pour le Caire jeudi prochain soit quarante-huit heures avant son match retour face à Ezzamalek d’Egypte… Les protégés de Kaïs Yâakoubi disputeront ce samedi un match amical contre l’Olympique de Béja au parc A. le coup d’envoi de ce test est prévu à 15h30.
Un trio algérien
Mohamed Maknous dirigera la rencontre retour entre le Club Africain et Ezzamalek d’Egypte. Il sera secondé par Mohamed Ben Rous et Farouk Hsina. Notons que le commissaire du match sera le Marocain Mohamed Bahou.

Habib Labiedh 03-26-2011 12:44 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/Kai...1301086242.jpg
Aujourd’hui au parc A: CA-OB.


Répétition générale avant le départ pour le Caire
Le Club Africain n’aura pas la vie facile lors du match retour programmé samedi prochain en ligue des champions face à Ezzamalek d’Egypte. Il sera confronté à une formation avide de réhabilitation et qui ne lésinera pas sur les moyens pour refaire son retard de deux buts concédé à Radès lors du match aller. Les coéquipiers de Zouhaïr Dhaouadi devraient faire preuve de calme et gérer comme il se doit cette avance, somme toute, assez importante, pour se qualifier au prochain tour de cette compétition. Il va sans dire que tout dépendra de la préparation d’avant-match et du schéma tactique qui sera adopté par le staff technique des « Rouge et Blanc ».


Faire fi des aléas !
Kaïs Yâakoubi sera privé de trois titulaires pour préparer ce rendez-vous. Trois joueurs qui ont leur poids et leur mot à dire au sein de la formation clubiste. Trois éléments de chaque compartiment. Souissi en défense, Ben Yahia au milieu de terrain et Dhaouadi en attaque. Peut-on vraiment parler de préparation technico-tactique dans ce cas, d’autant plus que ces joueurs rentreront à Tunis le 31 mars, après un long et harassant voyage à Oman pour rallier le jour même, très tôt le matin (6h30), la capitale égyptienne ? Certainement pas et c’est au staff technique de composer avec et de faire en sorte que les joueurs soient prêts le jour « J ». Comment ? On ne saura pas répondre à cette question et c’est au duo Yâakoubi/Rouissi de trouver la réponse et de faire fi des aléas. Une chose est sûre, une élimination clubiste ferait couler beaucoup d’encre et Sami Trabelsi, aux yeux des Clubistes, en serait le principal responsable.
Répétition générale face à l’O. Béja.
Les « Rouge et Blanc » seront opposés demain samedi à l’Olympique de Béja. Un match important d’autant plus qu’il permettra aux joueurs clubistes de donner la réplique à une formation qui se prépare, elle aussi, à disputer son match retour dans le cadre de la coupe de la CAF. Un test qui vient à point nommé pour le staff clubiste qui aura à revoir certains aspects dans le comportement de toute l’équipe et en particulier, celui de la défense qui aura vraisemblablement à supporter le poids du match retour. Le placement des joueurs sur les balles arrêtées et l’’anticipation seront certainement à l’ordre du jour.
Vers la reconduction de la même formation.
Nous n’en sommes pas encore là, mais il est fort probable de voir Kaïs Yâakoubi compter sur la même formation alignée lors du match retour à Radès. Deux postes sont en ballottage. Le premier concerne l’axe de la défense mais tout porte à croire que Abdelkader Khéchache sera reconduit aux côtés de Khaled Souissi. Le deuxième est celui de gardien de but. Adel et Sami se valent mais ils ne rassurent pas vraiment. Une chose est sûre, le jour du match, nous trouverons un Nefzi dans les bois… Evidemment, bien des choses pourraient changer d’ici samedi prochain d’autant plus que les joueurs se blessent assez souvent lors des séances d’entraînement, ce que nous ne leur souhaitons pas.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-27-2011 03:34 PM

Sami Trabelsi renonce aux joueurs du CA, à Chehoudi et à Balbouli

Soulagement !

http://www.al-ifriki.com/images/uplo...port/25539.jpg

Tout est bien qui finit bien. Sami Trabelsi, la FTF et nos clubs n’avaient pas besoin de pareille polémique

Un journaliste, au contraire de ce que certains se plaisent à penser, ça n’écrit pas pour le seul plaisir d’alimenter la polémique ou de créer le scandale. La preuve? Nous avons volontairement évité de mettre le feu sur l’affaire qui a opposé, ces derniers jours, le sélectionneur national, Sami Trabelsi, et la FTF au Club Africain (surtout) et à un degré moindre, à l’Etoile et à l’Espérance. Une affaire qu’on pouvait parfaitement éviter et qui est venue gratuitement envenimer les relations entre Sami Trabelsi, la FTF et les clubs. Elle est surtout venue «ternir» l’image clean et sympathique du nouveau sélectionneur qui a fait l’unanimité autour de lui.
A notre sens, l’erreur n’était pas tant de convoquer— essentiellement — les joueurs du Club Africain qui s’apprêtent à livrer une dure et importantissime bataille à Ezzamalek au Caire, mais de n’avoir pas consulté les entraîneurs des clubs concernés et, dans la foulée, d’imposer un véritable bras de fer relayé par tous les médias.
Hier, heureusement, Sami Trabelsi est revenu sur sa décision (on parle d’une forte opposition des membres fédéraux, Jalel Tekaya et Tahar Khantèche, à la décision de convoquer certains joueurs, objets du différend). Les joueurs du Club Africain resteront à la disposition de leur entraîneur; Chehoudi et Belbouli à la disposition de leur club, alors que les joueurs de l’EST qui ne posent pas problème (l’EST s’est imposée 5-0 à l’aller) seront du voyage à Oman.
La crise est désormais désamorcée mais il ne faut pas qu’elle laisse des traces et une bonne explication a eu lieu entre Sami Trabelsi, Kaïs Yaâcoubi et les autres parties. Ce qui aurait dû avoir lieu bien avant… un épisode à oublier donc, mais qui mérite un rappel, y compris celui de quelques principes de base.
• Le premier est que Sami Trabelsi doit parler avec ses collègues entraîneurs.
• Le second est que la fédération doit devancer ce genre de polémique en anticipant et non pas en mettant de l’huile sur le feu. Car, en termes de principes, nous connaissons des bureaux fédéraux qui n’en avaient pas du tout !
• Le troisième enfin, c’est d’œuvrer (et pas seulement en privé) à clore cet épisode au plus vite. Sami Trabelsi, que nous apprécions et pour la candidature duquel nous nous sommes battus, ne mérite pas d’être dans l’œil du cyclone, même s’il est pour quelque chose dans cette affaire. Tournons donc la page. Tous !


Auteur : Sami AKRIMI

Habib Labiedh 03-27-2011 03:37 PM

Match amical : Club Africain-O. Béja 2-2

Le CA en échec

Le Club Africain et l'Olympique de Béja se sont neutralisés 2-2 (mi-temps 2-0), en match amical disputé hier au parc "A".
Les deux équipes, rappelle-t-on, préparent leurs matches retour des 1/16e de finale des coupes africaines des clubs.
Le Club Africain affrontera Zamalek d'Egypte en Ligue des champions d'Afrique, le 1er avril prochain au Caire (match aller 4-2 pour le CA) tandis que l'Olympique de Béja se rendra au Maroc pour y affronter le 2 avril la formation marocaine de Difaa Al Jadida en coupe de la CAF (match aller 2-0 pour l'O.Béja).

Ajouté le : 27-03-2011

Habib Labiedh 03-27-2011 03:38 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/p18...26-03-2011.jpg
Match nul du CA avec l’O.B (2-2)


Une défense à soigner

Les protégés de Kaïs Yâaakoubi ont fait match nul hier au parc A face à l’Olympique de Béja. Deux buts de chaque côté ont sanctionné les débats. Les visiteurs ouvrirent la marque avant de se faire rejoindre et doubler par Karim Aouadhi, auteur des deux buts clubistes dont l’un sur penalty. L’entraîneur clubiste a aligné une formation par mi-temps. En première période, il aligna le onze suivant: A. Nefzi, Gharzoul, Haddadi Agrebi, Khéchache, Aouadhi, Alex, Sellami, Njodo, Soltani, Mouihbi.


Lors des deuxièmes quarante-cinq minutes, Yâakoubi opéra quelques changements: S. Nefzi, Gharzoul, Haddadi, Agrebi, Zaïri, Aouadhi, Hmam, Melliti, Njodo, Sifi, Hadhria.
La défense clubiste encaisse ainsi et à nouveau deux buts, mais il faudrait relativiser car le technicien « Rouge et Blanc » a opéré plusieurs changements au cours de cette rencontre et il n’est guère possible de prétendre à mieux dans de pareilles conditions.
Journée de repos
Les joueurs clubistes seront au repos aujourd’hui et reprendront du service demain lundi et s’entraîneront au parc A jusqu’au jour du départ programmé pour le jeudi matin. Notons que le Club Africain sera emmené par Jamel Belhaj. Ce dernier sera le chef d’une délégation qui comprendra tout le staff technique et médical, ainsi que le délégué et homme à tout faire du Club Africain Hassen Bayou.
Le cas Dhaouadi, Souissi et Ben Yahia crée un antécédent
Le Club Africain pourra profiter de ses trois internationaux. Dhaouadi, Ben Yahia et Souissi feront le voyage avec le reste du groupe jeudi prochain pour le Caire. Sami Trabelsi a, finalement, acquiescé et permettra au staff technique des « Rouge et Blanc » de préparer comme il se doit son match retour face à Ezzamalek d’Egypte. Ce revirement de situation était prévisible et l’on sentait l’entraîneur national incapable de tenir tête à cette forte pression qui le fustigeait de tous les côtés. On s’attendait à le voir changer d’avis et libérer les joueurs clubistes et ceux de l’Etoile. Il est clair que c’est une décision prise à l’encontre de ses plus profondes convictions. Sami Trabelsi aurait pu s’éviter ce calvaire en laissant ces joueurs à la disposition de leur club. Les joueurs libérés n’ont pas pris part au match amical d’hier que leur club a disputé face à l’Olympique de Béja. A travers eux, Sami Trabelsi a créé un antécédent. Il lui sera difficile à l’avenir d’imposer quoi que ce soit.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-29-2011 04:28 PM

http://www.letemps.com.tn/images/tit_2.gifhttp://www.letemps.com.tn/upload/RSS28-03-2011.JPG CA

Entraînements en nocturne

• Trois avions pour les supporters -

Le Club Africain a repris les entraînements depuis hier après avoir profité d’une journée de repos, celle de dimanche. Les protégés de Kaïs Yâakoubi se sont entraînés à 18h00, soit à l’heure du match retour que les joueurs clubistes auront à disputer au Caire samedi prochain.
La séance s’est déroulée au parc A, alors que deux dernières, celle d’aujourd’hui mardi et de demain mercredi, que dirigera Kaïs Yâakoubi avant d’envoler pour le Caire, auront lieu à Radès.


Liste définitive
C’est à l’issue de la séance d’hier en fin de journée que le technicien clubiste devait arrêter la liste des joueurs qui seront du voyage pour le Caire. Elle devrait être à un élément près, celle du match aller avec un seul changement, celui de Mehdi Ressaïssi qui n’est toutefois pas certain d’être aligné d’entrée face à Ezzamalek. Il sera en ballottage avec Abdelkader Khéchache.
Forte présence clubiste
Les Clubistes seront fort nombreux au Caire. On parle de trois vols réguliers, sans compter celui qui emmènera les joueurs et les membres du bureau directeur. Jamel Atrous sera évidemment du voyage ainsi que Jamel Belhaj et Abdesslam el Younsi, les responsables de la section football au Club Africain.
Signalons que les supporters clubistes ont eu beaucoup de difficultés pour l’obtention du visa pour l’Egypte et ceux qui l’ont eu le doivent au bureau directeur du Club Africain qui se serait porté garant sur l’intégrité et la bonne conduite des ses supporters.
Point de presse
Maintenant c’est devenu une habitude et on procédera ainsi avant chaque rencontre. L’entraîneur du Club Africain Kais Yâacoubi tiendra un point de presse en présence de trois joueurs de l’équipe première et ce, le Mercredi 30 Mars 2011 au Parc A à 11H00.
Mourad AYARI

Habib Labiedh 03-30-2011 05:04 PM

http://www.letemps.com.tn/upload/Kai...29-03-2011.jpg
CA : Départ demain pour le Caire


Yacoubi: "Nous sommes sereins"
Le coach du Club Africain, Kaïs Yacoubi animera aujourd’hui une conférence de presse. Dans l’ordre du jour, Kaïs évoquera les préparatifs pour le match retour des 16èmes de finale de la ligue des champions africaine au Caire face au Zamalek.
Depuis sa prise de fonction en novembre dernier après le limogeage de Mrad Mahjoub, l’entraineur des gars de Bab Jdid, Kaïs Yacoubi n’a pas cessé de crier haut et fort que l’équipe regorge de joueurs pétris de qualités et qu’ils sont en mesure de rivaliser pour le sacre africain.


« Je veux contribuer à donner une nouvelle dimension africaine au Club Africain en lui permettant de dominer le continent pendant quatre ou cinq ans. Je sais que la priorité des priorités pour le Club Africain demeure une victoire en Champions League et une participation au Mondial. C’est aussi la mienne ! Cela sans oublier la compétition nationale. » Avait-t-il souligné à la presse tunisienne.
Fort de sa victoire à l’aller 4-2, Kaïs Yacoubi se déplace au Caire avec la ferme intention d’arracher la qualification face à une équipe égyptienne réputée intraitable dans son chaudron.
Le coach Clubiste comptera sur tous ses éléments surtout que le sélectionneur des Aigles de Carthage, Sami Trabelsi qui prépare une joute amicale contre Oman le 29 mars à Mascate, a libéré les Clubistes et non des moindres, le défenseur Souissi, le milieu défensif Ben Yahia et le redoutable attaquant, Zouheir Dhaouadi.


ÇáÓÇÚÉ ÇáÂä 03:22 PM

Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd

ÌãíÚ ÇáÍÞæÞ ãÍÝæÙÉ áÔÈßÉ ãäÊÏì ÌãÇåíÑ ÇáäÇÏí ÇáÅÝÑíÞí 2006 ©